Bienvenue sur le forum Sadique-Master Le site officiel est de retour : http://www.sadique-master.com
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion    

Partagez | 
 

 Doux baisers glacés

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Jannicke
Victime
avatar

Messages : 5
Date d'inscription : 23/11/2013

MessageSujet: Doux baisers glacés   Sam 23 Nov - 17:49

Bonjour à tous ! dis-je en entrant en ces lieux sordides.

Certains d'entre vous me connaissent peut-être déjà vaguement, mais faisons les choses dans les règles : je m'intitule Jannicke, qui est également mon vrai prénom, vous pouvez donc user de l'un ou de l'autre sans que cela ne me dérange ni même que je m'en rende compte. J'ai trouvé ce "forum" en cherchant davantage d'informations sur ce livre qu'on m'a récemment collé entre les mains sans que je ne sache trop qu'en faire, j'ai nommé la Métaphysique d'autolyse. Je l'ai lu, je l'ai critiqué et... ça s'est arrêté là. J'ai cru comprendre que les auteurs se cachaient par ici alors j'en profite pour faire ma petite incursion et discuter avec eux. Pour une fois que je n'ai pas affaire à des écrivains décédés ! Quoique vous ne sembliez avoir aucun souci à mettre les deux pieds dans la tombe...

D'un point de vue plus personnel, je viens des froides contrées nordiques (les vraies, pas les vôtres), j'aime la littérature : Lönnrot évidemment, mais aussi ce qui pourrait vous parler davantage comme Brisset, Roussel (non, je n'ai pas honte Razz ), Corbière, et des tas d'autres, y compris ceux qui vont de soi (Baudelaire, Hugo, toute la liste habituelle...), la musique (sans trop entrer dans les détails, je citerai juste Wagner comme figure phare, tant pour ses compositions que ses écrits plus théoriques), et tout ce que vous voudrez d'autre, à partir du moment où c'est bien (vous voyez, je ne suis pas difficile).

Quant à mes penchants lubriques, je suis bien obligée de vous confesser que j'aime m'enivrer d'air pur, manger des tomates ou aller au sauna avec des amis. Aussi férue de tels comportements extrêmes que je puisse être, j'ai toutefois certaines limites : la vue d'une poissonnerie me dégoûte, et je suis incapable de garder mon sang-froid lorsque je vois quelqu'un jeter un papier par terre dans la rue.

Merci à vous d'avoir tout lu, j'espère que vous m'accepterez avec toute la gentillesse dont un troupeau de maîtres sadiques peut faire preuve. Sur ce, je terminerai avec ma devise :

Vivent l'amour et les petites fleurs !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sadique-master
Admin
avatar

Messages : 1904
Date d'inscription : 16/12/2011
Age : 23
Localisation : Fistiniére

MessageSujet: Re: Doux baisers glacés   Dim 1 Déc - 17:09

Bienvenu Smile

J'ai cru apprendre que tu venais de la part de Ode.
Je suis l'auteur/initiateur de métaphysique d'autolyse Smile

On sent comme une touche d’ironie dans ta présentation.
Sinon, quel sont tes goûts cinématographiques, films cultes..?

_________________
Le site officiel est de retour !!!!! http://www.sadique-master.com/, mais continuez à faire bouger le forum...

j'aime bien isoler le pire - le circonscrire - gaspiller tout mon temps à l'examiner sous toutes ses coutures - comme un foutu paranoïaque exactement - ou comme un type déjà mort qui a tout le temps qu'il veut - l'observer se débattre avec la gourmandise d'un enfant qui retient prisonnière une mouche sous un verre

LA LUMIERE AU BOUT DU TUNNEL ETAIT UN TRAIN
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Brice Lu
Violeur d'organes
Violeur d'organes
avatar

Messages : 894
Date d'inscription : 13/03/2012
Age : 46
Localisation : Nantes

MessageSujet: Re: Doux baisers glacés   Dim 1 Déc - 18:39

Salut à toi! Je pense qu'il était temps d'acceuillir quelqu'un aimant Wagner et les tomates.

_________________
LE CONSENSUS M'HABITE.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jannicke
Victime
avatar

Messages : 5
Date d'inscription : 23/11/2013

MessageSujet: Re: Doux baisers glacés   Dim 1 Déc - 19:38

Oh, coucou !

Je n'y croyais plus, j'avais le sentiment que tout le monde m'avait oubliée dans un pauvre coin du forum, ou que je n'étais pas autant la bienvenue que je l'aurais aimé. Soit, il semble qu'il n'en était rien !

Alors, non, je ne viens pas de la part d'Ode (Ode Lune ?), qu'est-ce qui te fait croire ça ? En réalité, comme je l'ai dit dans ma présentation, j'avais écrit une critique de la Métaphysique d'autolyse et en cherchant ce nom sur internet, j'ai atterri ici. Comme je l'avais compris, je me trouve bien en la tanière des auteurs, c'est parfait ! Je devrais faire partager cette critique, je suppose ? L'avez-vous d'ailleurs eue ? Je sais d'expérience que les intermédiaires, même lorsqu'ils vous sollicitent, ne sont pas toujours très fiables. Et évidemment, si rien de ce que j'ai écrit ne vous est parvenu, le dialogue auteurs/critique (la raison principale de ma venue, à défaut d'autres pour le moment) risque de tourner court.

Mes goûts cinématographiques ? Alors, j'aime particulièrement le cinéma nordique, puisque j'y ai été le plus confrontée donc je le connais mieux, forcément. Parmi les noms qui devraient vous dire quelque chose (si tant est que nous nous intéressions aux mêmes pans du cinéma, mais trancher sur cette question est sûrement l'objectif de ta demande), je pense à Alfredson (Låt den rätte komma in est sublime), Nordaas (qui mérite d'être cité juste pour avoir réalisé Thale) et, histoire de faire toute la Scandinavie, et quoiqu'on puisse le considérer comme tenant davantage du cinéma américain que réellement danois, von Trier, qu'on ne présente plus.

Est-ce que ce sont des bons goûts qui me donnent le droit d'entrer ? Razz Ou tout du moins de ne plus être victime ? Je n'aime pas beaucoup cette situation, j'ai peur...

Et salut à toi aussi, Brice Lu. Je pense aussi qu'il manquait du Wagner par ici, ce qui est la raison secondaire de ma venue, pour te faire une petite confidence.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sadique-master
Admin
avatar

Messages : 1904
Date d'inscription : 16/12/2011
Age : 23
Localisation : Fistiniére

MessageSujet: Re: Doux baisers glacés   Dim 1 Déc - 21:41

C'est vrais que le forum ne bouge pas trop, en plus j'étais en festival ces temps ci --- > http://www.sadique-master.com/reviews/paris-international-fantastic-film-festival-3eme-edition-compte-rendu/, donc peu présent par ici.
Et depuis qu'il n'y a plus de films en téléchargement, beaucoup ont désertés le coin.

Par rapport à Ode lune, j'ai pensé ça car c'est par son biais que tu as pu lire le recueil (elle m'a expliqué un peu qui tu es..ect).
Et oui j'ai bien reçu la critique, que j'ai d'ailleurs trouver prétentieuse, consciencieuse.
C'est gentil de faire une critique détaillée mais de là chercher la petite bête et d'être hautain sous prétexte d'aider et d'être franc.
Quand Ode m'a dit qu'une professeur allait critiquer ce recueil totalement anticonformisme (car l'éducation nationale est l'antagonisme de l'anticonformisme et de l'atypisme par excellence) j'ai tout de suite flairé le truc mais je n'ai rien dit, sinon j'allais paraître catégorique. Hélas, je ne me suis pas trompé.
J'ai eu l'impression de revenir au collège quand des professeurs se prenant pour dieu corrigeaient mes dictés.
C'est dommage car j'aime bien les critiques négatives quand elles m'apportent quelque chose, mais là (je suis Tinam Sadique, l'ados-trop dark...). Sinon, à coté de ça, on a eu de très bonnes critiques dans l’ensemble.
Surtout que le stéréotype de l'ados-dark est tout ce que j’exècre, et que de toutes les critiques (positives ou non) que j'ai pu avoir, on ne m'a jamais critique la dessus.

Et mêmes pour ceux qui, selon moi avaient fait un taff parfait sur le recueil, tu trouves encore moyens de titiller...m'enfin bon.

Sinon, tu n'es pas exactement dans l'antre des auteurs (il n'y en a pas en fait) même si ceux si doivent se cacher dans le tas d'inscrit.  
Disons que je suis le seul des auteurs à être actif sur le forum.

Pour le cinéma, j'adore aussi morse, je suis un grand fan de lars von triers, mais hélas, je n'ai encore jamais vu Thale.

Haha, je vois que ce statut de victime a tendance à perturber les nouveaux inscrits.
Il te suffit de poster 10 messages (je crois) pour passer au rang supérieur.

_________________
Le site officiel est de retour !!!!! http://www.sadique-master.com/, mais continuez à faire bouger le forum...

j'aime bien isoler le pire - le circonscrire - gaspiller tout mon temps à l'examiner sous toutes ses coutures - comme un foutu paranoïaque exactement - ou comme un type déjà mort qui a tout le temps qu'il veut - l'observer se débattre avec la gourmandise d'un enfant qui retient prisonnière une mouche sous un verre

LA LUMIERE AU BOUT DU TUNNEL ETAIT UN TRAIN
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jannicke
Victime
avatar

Messages : 5
Date d'inscription : 23/11/2013

MessageSujet: Re: Doux baisers glacés   Dim 1 Déc - 22:25

Oh, et moi qui trouvais l'accueil chaleureux...

Je suis navrée si j'ai pu avoir l'air désagréable, hautaine, ou quoi que ce soit d'autre, mais je trouve dommage de rejeter ma critique sous le seul prétexte d'un ton qu'elle a pu avoir malgré elle. Que je dise les choses gentiment ou non, le fond du problème reste le même après tout... Mais ce n'est pas grave, tu peux me dire les choses avec lesquelles tu n'es pas d'accord, on en discute, ça peut être enrichissant. Par contre, sache d'avance que je ne répondrai pas aux attaques concernant ma profession réelle ou supposée puisqu'elles sont tout à fait hors de propos. De la même manière que "on ne m'a jamais dit ça" n'est pas tout à fait un argument, tu en conviendras...

Je vais déjà répondre aux quelques critiques que tu me fais dans ton message... Je pense que c'est tout l'intérêt de la critique détaillée que d'aller chercher la petite bête, pour la simple raison que la grosse bête, qui a besoin de la critique pour s'en apercevoir ? Je voulais donner un avis qui ne soit pas simplement superficiel, en m'exprimant sur des points qui sont plus ou moins de l'ordre du détail (mais quand ils le sont, ce sont souvent des détails récurrents, sinon je ne prends pas la peine de les signaler) afin de parler des textes en profondeur et, plus que de donner une idée de ceux-ci aux lecteurs, rendre compte aux auteurs des problèmes et des bonnes choses que j'ai rencontrés en lisant leurs écrits afin qu'ils en soient conscients pour leurs futures productions. Quant au "taff parfait", je pense qu'il n'existe pas. Et s'il existe, ce n'est pas parce que tu crois l'avoir sous les yeux que cela est le cas de tout le monde. Il y a toujours matière à critiquer une œuvre-d'art, j'en suis convaincue. Pour ceux qui avaient fait de l'excellent travail, je ne pense cependant pas avoir été trop dure. Ce sont, en plus, les personnes qui écrivent le mieux qui devraient accorder le plus d'importance aux critiques, car ce sont elles qui se rapprochent petit à petit d'une certaine perfection qui, si elle est inatteignable, devrait toutefois être un but. J'essaie de les pousser encore plus, plutôt que me contenter de constater leur talent, ce qui ne servirait à rien.

As-tu eu l'impression que ma critique ne t'a rien apporté ? Tu sais, dans le fond, je ne suis pas méchante, dis-moi ce qui te chagrine précisément et je te répondrai... Si ce n'est que mon expression d' "ado trop dark", on peut dire que je ne l'ai jamais utilisée, je la retire, mais elle émane des reproches qui la précèdent et restent inchangés, c'est avec eux que tu n'es pas d'accord ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sadique-master
Admin
avatar

Messages : 1904
Date d'inscription : 16/12/2011
Age : 23
Localisation : Fistiniére

MessageSujet: Re: Doux baisers glacés   Dim 1 Déc - 23:19

Jannicke a écrit:
Oh, et moi qui trouvais l'accueil chaleureux...

Je suis navrée si j'ai pu avoir l'air désagréable, hautaine, ou quoi que ce soit d'autre, mais je trouve dommage de rejeter ma critique sous le seul prétexte d'un ton qu'elle a pu avoir malgré elle. Que je dise les choses gentiment ou non, le fond du problème reste le même après tout... Mais ce n'est pas grave, tu peux me dire les choses avec lesquelles tu n'es pas d'accord, on en discute, ça peut être enrichissant. Par contre, sache d'avance que je ne répondrai pas aux attaques concernant ma profession réelle ou supposée puisqu'elles sont tout à fait hors de propos. De la même manière que "on ne m'a jamais dit ça" n'est pas tout à fait un argument, tu en conviendras...

Je vais déjà répondre aux quelques critiques que tu me fais dans ton message... Je pense que c'est tout l'intérêt de la critique détaillée que d'aller chercher la petite bête, pour la simple raison que la grosse bête, qui a besoin de la critique pour s'en apercevoir ? Je voulais donner un avis qui ne soit pas simplement superficiel, en m'exprimant sur des points qui sont plus ou moins de l'ordre du détail (mais quand ils le sont, ce sont souvent des détails récurrents, sinon je ne prends pas la peine de les signaler) afin de parler des textes en profondeur et, plus que de donner une idée de ceux-ci aux lecteurs, rendre compte aux auteurs des problèmes et des bonnes choses que j'ai rencontrés en lisant leurs écrits afin qu'ils en soient conscients pour leurs futures productions. Quant au "taff parfait", je pense qu'il n'existe pas. Et s'il existe, ce n'est pas parce que tu crois l'avoir sous les yeux que cela est le cas de tout le monde. Il y a toujours matière à critiquer une œuvre-d'art, j'en suis convaincue. Pour ceux qui avaient fait de l'excellent travail, je ne pense cependant pas avoir été trop dure. Ce sont, en plus, les personnes qui écrivent le mieux qui devraient accorder le plus d'importance aux critiques, car ce sont elles qui se rapprochent petit à petit d'une certaine perfection qui, si elle est inatteignable, devrait toutefois être un but. J'essaie de les pousser encore plus, plutôt que me contenter de constater leur talent, ce qui ne servirait à rien.

As-tu eu l'impression que ma critique ne t'a rien apporté ? Tu sais, dans le fond, je ne suis pas méchante, dis-moi ce qui te chagrine précisément et je te répondrai... Si ce n'est que mon expression d' "ado trop dark", on peut dire que je ne l'ai jamais utilisée, je la retire, mais elle émane des reproches qui la précèdent et restent inchangés, c'est avec eux que tu n'es pas d'accord ?
Fallait s'y attendre Wink

Je sais pas si elles sont hors propos (j'ai vu quelques attaques hors propos dans ta critique) donc je ne me retiens pas non plus. Et pour tout t'avouer, j'ai une très grosse dent comme l'éducation nationale.
La seule chose que pour laquelle je peux la remercier, c'est de l'avoir quitter et de m'avoir inciter à sortir de tout système et de toutes conventions.

Et part " on ne m'a jamais dit ça ", je vois plutôt une prétention dans la formulation de tes propos qui inspirent implicitement le monopole de la vérité (mais je me doute bien que tu va me dire que c'est pas le cas).

Sinon, pour ce qui me gène dans ta critique (genre à peu prés tout),je te répond plutôt tout à l'heure ou demain, ce soir j'ai quelques truc à faire Smile

_________________
Le site officiel est de retour !!!!! http://www.sadique-master.com/, mais continuez à faire bouger le forum...

j'aime bien isoler le pire - le circonscrire - gaspiller tout mon temps à l'examiner sous toutes ses coutures - comme un foutu paranoïaque exactement - ou comme un type déjà mort qui a tout le temps qu'il veut - l'observer se débattre avec la gourmandise d'un enfant qui retient prisonnière une mouche sous un verre

LA LUMIERE AU BOUT DU TUNNEL ETAIT UN TRAIN
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Brice Lu
Violeur d'organes
Violeur d'organes
avatar

Messages : 894
Date d'inscription : 13/03/2012
Age : 46
Localisation : Nantes

MessageSujet: Re: Doux baisers glacés   Lun 2 Déc - 10:23

Et on peut la lire où cette critique qui fait polémique?

_________________
LE CONSENSUS M'HABITE.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sadique-master
Admin
avatar

Messages : 1904
Date d'inscription : 16/12/2011
Age : 23
Localisation : Fistiniére

MessageSujet: Re: Doux baisers glacés   Lun 2 Déc - 11:12

Brice Lu a écrit:
Et on peut la lire où cette critique qui fait polémique?
Pour l'instant elle n'est nul part sur le net.
C'est une amie qui a fait le relais et m'a envoyer cette critique par email.
Mais si tu veux je peux te l'envoyer (mais ça va pas t'avancer à grand chose si n'a pas lu le recueil ^^).

_________________
Le site officiel est de retour !!!!! http://www.sadique-master.com/, mais continuez à faire bouger le forum...

j'aime bien isoler le pire - le circonscrire - gaspiller tout mon temps à l'examiner sous toutes ses coutures - comme un foutu paranoïaque exactement - ou comme un type déjà mort qui a tout le temps qu'il veut - l'observer se débattre avec la gourmandise d'un enfant qui retient prisonnière une mouche sous un verre

LA LUMIERE AU BOUT DU TUNNEL ETAIT UN TRAIN
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Brice Lu
Violeur d'organes
Violeur d'organes
avatar

Messages : 894
Date d'inscription : 13/03/2012
Age : 46
Localisation : Nantes

MessageSujet: Re: Doux baisers glacés   Lun 2 Déc - 14:55

Tu sais, bien souvent je lis plusieurs critiques avant de regarder un film qui m'intéresse...

_________________
LE CONSENSUS M'HABITE.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sadique-master
Admin
avatar

Messages : 1904
Date d'inscription : 16/12/2011
Age : 23
Localisation : Fistiniére

MessageSujet: Re: Doux baisers glacés   Lun 2 Déc - 15:58

Brice Lu a écrit:
Tu sais, bien souvent je lis plusieurs critiques avant de regarder un film qui m'intéresse...
Ouai, bein, t'a reçu mon dernier mp ?

_________________
Le site officiel est de retour !!!!! http://www.sadique-master.com/, mais continuez à faire bouger le forum...

j'aime bien isoler le pire - le circonscrire - gaspiller tout mon temps à l'examiner sous toutes ses coutures - comme un foutu paranoïaque exactement - ou comme un type déjà mort qui a tout le temps qu'il veut - l'observer se débattre avec la gourmandise d'un enfant qui retient prisonnière une mouche sous un verre

LA LUMIERE AU BOUT DU TUNNEL ETAIT UN TRAIN
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Brice Lu
Violeur d'organes
Violeur d'organes
avatar

Messages : 894
Date d'inscription : 13/03/2012
Age : 46
Localisation : Nantes

MessageSujet: Re: Doux baisers glacés   Lun 2 Déc - 16:26

Oui j'ai eu ton dernier mp mais je ne vois pas le rapport...

_________________
LE CONSENSUS M'HABITE.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sadique-master
Admin
avatar

Messages : 1904
Date d'inscription : 16/12/2011
Age : 23
Localisation : Fistiniére

MessageSujet: Re: Doux baisers glacés   Lun 2 Déc - 18:24

Brice Lu a écrit:
Oui j'ai eu ton dernier mp mais je ne vois pas le rapport...
Non, c'était juste pour savoir si tu l'avais reçu en fait.
Que je t'envoi le suivant (être sur que mes mp marche Very Happy ).

_________________
Le site officiel est de retour !!!!! http://www.sadique-master.com/, mais continuez à faire bouger le forum...

j'aime bien isoler le pire - le circonscrire - gaspiller tout mon temps à l'examiner sous toutes ses coutures - comme un foutu paranoïaque exactement - ou comme un type déjà mort qui a tout le temps qu'il veut - l'observer se débattre avec la gourmandise d'un enfant qui retient prisonnière une mouche sous un verre

LA LUMIERE AU BOUT DU TUNNEL ETAIT UN TRAIN
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jannicke
Victime
avatar

Messages : 5
Date d'inscription : 23/11/2013

MessageSujet: Re: Doux baisers glacés   Lun 2 Déc - 20:53

Sinon je peux la publier ici la critique, j'ai vu qu'il y avait un sujet créé exprès. Ce serait peut-être plus simple que d'envoyer un message à tout le monde, et on pourrait déplacer le débat là-bas, non ? Nous allons faire peur à ceux qui voudraient me souhaiter la bienvenue, sinon...

Quant au "monopole de la vérité", en attendant la suite de la polémique, je ne nierai pas que, oui, lorsque je critique, je prétends détenir la vérité. Mais c'est normal. À partir du moment où l'on critique, il est forcé qu'on soit en train de donner un avis personnel, même si on le veut objectif. Je pars du principe que le lecteur est informé de cette subjectivité, et me permets donc de l'ignorer au cours de l'écriture. Non seulement cela rend la lecture moins lourde, puisqu'on ne perd pas son temps en concessions et nuances permanentes, mais en plus j'estime que tel est le but de la critique que de convaincre. Seulement ainsi elle se fera minutieuse, travaillée, et apportera des arguments pour soutenir les opinions avancées, au lieu d'énoncer des impressions de façon purement informative sans les creuser, et sans apporter aux lecteurs des pistes nouvelles de réflexion ni montrer aux auteurs de quelle manière leurs écrits ont été compris. En ce sens, le ton catégorique qui peut être confondu avec de la prétention est presque obligatoire. Mon objectif n'est pas d'explorer toutes les vérités possibles (si j'avais voulu faire ça, j'y aurais consacré une thèse, et encore !), mais simplement présenter celle qui s'est dévoilée à moi. Bien entendu, cela reste une manière générale d'aborder la critique (en tant qu'acte, j'entends), et je m'autorise parfois des questionnements. Il me semble que c'est le cas à la fin de ma partie sur Siébert (je ne l'ai pas sous les yeux mais je ne pense pas me tromper), quand je m'interroge sur la portée, sinon voulue, en tout cas plausible, de sa nouvelle et son positionnement par rapport à la notion d'extrême.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sadique-master
Admin
avatar

Messages : 1904
Date d'inscription : 16/12/2011
Age : 23
Localisation : Fistiniére

MessageSujet: Re: Doux baisers glacés   Lun 2 Déc - 22:40

Pour Antoine, je veux bien avouer que certains de ses textes type " Madame, Mademoiselle, Monsieur..." il y a peut être un coté ados, mais pourtant ce n'est pas du tout ça (et en plus tu en fait beaucoup trop).
Pour la simple info, si tu lis la bio d'Antoine, c'est un gars d'environ 40 ans qui a passer la moitié de sa vie en hôpital psychiatrique et dans la rue à consommer toutes sortes de drogues dures (donc en aucun cas un ados trop dark). Et oui, il y a un coté " j'écris comme ça me vient, rien à foutre " mais c'est une sorte de lâcher prise et de freestyle en fait..

Bon, restons sur ma partie pour l'instant.

Ce qui ne va pas, maintenant... C'est à dire que... Il ne suffit pas d'imaginer des trucs scabreux et les coucher tels quels sur le papier (avec quelques mots "compliqués" dans le tas, juste histoire de...) pour se dire écrivain, si ? a écrit:
Tu me dit explicitement et avec condescendance que je ne suis pas un écrivain et que les mots compliqués sont choisi au hasard, histoire de.
C'est pas très gentil, on est d'accord ? Et ce n'est que le début


Non ce n'est pas à la porter de n'importe qui et non ça ne prend pas 2 minutes.
Sade écrit du porno pur et de l'extrême/subversif par excellence, tu n'aime pas Sade?

Soit tu me dit que non et ça explique pas mal de choses.
Soit tu me dit que si et là je dit " mauvaise foi ". Car c'est facile d'aimer Sade quand il a eu plusieurs siècles pour être validé et avoir acquit un statut culte (et par là, je ne prétend pas écrire comme Sade hein...).
Mais dans les inspirations, on me parle souvent de Sade et de Lautréamont.
La concordance des verbes, je suis déjà au courant là dessus je te rejoins, ça peut paraître bizarre (pourtant j'aime bien l'effet que ça donne).

Je sais très bien que j'ai encore beaucoup à faire, à m'améliorer...
Mais sur ce point, c'est mon style même qui est viser et ceci sans aucun conseil, n'est-ce pas ?
Il faut donc que j'arrête l'écriture et me tire une balle ?

Je ne trouve aucun intérêt, ni dans le fond, ni dans la forme. Je suis navrée pour lui, mais c'est à la portée de n'importe qui de se faire des scénarios porno-gores, ça prend deux minutes et ça ne suffit pas à être "extrême" ou "subversif"... Pour moi, faire du "trash" dans le seul but de faire du "trash", sans aucune intention artistique derrière, est du même niveau que se cantonner au niais et au rose bonbon. a écrit:
Et pour mes textes purement dégueulasses qui peuvent paraître en surenchère (et qui pourtant ont toujours un fond et une forme que tu n'a visiblement pas saisi), il faut bien se dire qu'ils représentent seulement un peu plus de la moitié de ma partie.
Que fait tu de " melancholia " - "Remords Céléstes" - Exhil mental" - Acéphalie " ....ect...?
Tu n'en parle pas de ceux là ?
Les textes diront nous, moins dérangeant et moins incisifs ?
Les autres ne font pas que décrire."Détritus" est métaphysique et la chute est profonde (je pense).
Et tu parles de " Dernières heures" qui est rempli de sens sur l'humain. Tu trouves ça dérangeant ?
Il n'y a pas que de l'extrême, il y a une forme et un fond omniprésent, et c'est fort possible que tu soit passer à coté. Ça change du Victor Hugo c'est sur Smile

Aucune description terrifiante, aucune profondeur dans le personnage, on prend simplement des pantins, et on dit ce qu'ils font. En utilisant de préférence un langage cru, pour faire "choc". Sauf que ça tombe à plat. On n'entre dans l'histoire à aucun moment, ce n'est pas dégoûtant pour deux sous parce que la scène imaginée est forcément moins choquante que la scène réelle, d'où le travail de l'écrivain pour accrocher la sensibilité du lecteur, sinon son texte est sans intérêt. C'est une petite fille, elle est maltraitée par les méchants aubergistes qui la gardent, même qu'elle doit aller chercher l'eau toute seule la nuit et qu'elle n'a pas le droit à une poupée. Ça vous a ému ? Moi pas. Pourtant, c'est l'histoire de Cosette, et c'est à fendre le cœur. Mais plutôt que de s'appliquer à rendre ses écrits terribles en faisant des efforts d'écriture, Tinam les enrichit de trucs scabreux, en espérant qu'à un moment ou à un autre ça marche, on soit touché. Sauf que ça ne marche pas, ce genre d'empilement, et on aboutit simplement à une histoire bidon, racontée n'importe comment, tellement absurde et gore qu'elle en devient risible et le narrateur n'a plus aucune crédibilité. a écrit:
Ce dernier paragraphe me fait penser aux critiques consciencieuses contre des films contre Subconcious Cruelty provenant des fans de Saw sur Allociné.
La cécité du spectateur borgne par excellence avec son fameux : Il n'y a pas de, c'est raté, on ne comprend rien, ce n'est pas crédible, c'est que de la surenchère.

Et là se pose une question : Ce film ne t'était peut-être tout simplement pas destiné, spectateur ?
Pas besoin d'être si frustré Wink

Dernièrement, j'ai d'ailleurs appris que deux membres d'un forum de littérature classique ont commencé à lire le recueil pour le chroniquer et n'ont pas pu le finir car " trop dérangeant ".
Étrange pour des textes sans profondeurs qui ne font que de la surenchère.
Non ce n'est pas une jolie histoire narrative, oui ce ne sont pas des textes faits pour le premier lecteur qui cherche à se divertir et oui c'est le type exact de texte qui ravira quelques personnes qui voudront cracher leur venin du haut de leur tour d’ivoire.

Donc pour clore, je n'ai pas eu l'impression d'avoir une critique objective mais l'équivalent d'une correction de dicté ignare et haineuse.

_________________
Le site officiel est de retour !!!!! http://www.sadique-master.com/, mais continuez à faire bouger le forum...

j'aime bien isoler le pire - le circonscrire - gaspiller tout mon temps à l'examiner sous toutes ses coutures - comme un foutu paranoïaque exactement - ou comme un type déjà mort qui a tout le temps qu'il veut - l'observer se débattre avec la gourmandise d'un enfant qui retient prisonnière une mouche sous un verre

LA LUMIERE AU BOUT DU TUNNEL ETAIT UN TRAIN
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jannicke
Victime
avatar

Messages : 5
Date d'inscription : 23/11/2013

MessageSujet: Re: Doux baisers glacés   Mer 4 Déc - 21:00

Navrée de n'être pas repassée plus tôt, je ne voulais pas prendre un certain temps de ma nuit pour te répondre (que voulez-vous, il faut bien que je dorme), et puis je n'y ai plus pensé hier... Qu'importe, me revoilà.

Pour le cas Antoine, avant de passer à la suite, tout ce que j'ai à dire c'est que sa biographie ne m'intéresse absolument pas. Je ne juge que les textes ici, et s'ils me donnent l'impression d'avoir été écrits par un adolescent, je le dis. À lui de tirer les conclusions nécessaires de l'écart entre ce qu'il est vraiment et l'image qu'il donne de lui, si tant est qu'il y accorde de l'importance, pas à moi d'obliger ma critique à le brosser dans le sens du poil... Quant au côté "freestyle", ma foi, vous pouvez défendre une conception de l'art qui le veuille non maîtrisé, instinctif, impulsif même, le surréalisme a déjà tenté des choses du genre (avec plus ou moins de supercherie en jeu, ceci dit...), mais il faut savoir que c'est très difficile d'argumenter de façon solide en faveur d'une vision pareille. Pour la simple raison qu'elle implique un relativisme total, que ce soit au niveau du talent (tout le monde se vaut lorsqu'il s'agit juste de lâcher-prise), ou de la critique (comment reprocher à un texte volontairement non-travaillé de n'être pas assez recherché ?). Tout devient égal, il n'y a même plus d'art à proprement parler. J'en veux pour preuve qu'après le surréalisme et la libération totale de l'écriture, l'histoire littéraire s'est empressée d'inventer l'Oulipo, et sa masse de restrictions qu'on pourrait considérer comme étant idiotes, afin tout simplement de continuer à créer de façon originale. La liberté est une contrainte comme une autre...

Après, en effet, je pense que tu n'es pas écrivain. Je l'écris explicitement car c'est mon opinion réelle. Je comprends que tu ne trouves pas ça très gentil, certes, mais il faut bien que je donne mon avis. Peut-être que je m'étais trop avancée en disant que je n'avais pas du tout été méchante (je ne sais plus en quels termes je l'avais formulé), mais parfois si on veut trop éviter de blesser on ne dit plus rien, ou ça passe presque pour du compliment... Je m'étais fixée une page par auteur, il fallait que j'aille à l'essentiel. Voilà aussi pourquoi je me suis contentée de parler de ce qui n'était que plus de la moitié de ta partie. D'ailleurs, je trouve que les textes que tu me cites sont pauvres à tous égards. Le rythme y est absent, les rimes (car c'est souvent de la poésie) souvent très forcées, le propos pas intéressant (ce qui ne fait pas un mauvais texte, mais y contribue), et je trouve ça curieux que tu les mettes ainsi en avant. "Dernières heures" m'a surtout amusée par son nombre incalculable de maladresses. Mais je reviens sur tout cela par la suite, j'avais prévu d'en parler à la fin.

Je ne comprends pas trop le rapport entre toute cette histoire et Sade ("porno pur" et "extrême/subversif", c'est à cela que tu le réduis ? Sympa...), mais je vais essayer de rebondir dessus. Je me fiche des actes sales, dégoûtants, macabres, etc. que tu peux raconter. Comme tout le monde, j'ai des préférences au niveau des thèmes choisis, mais je ne juge pas une œuvre sur ceux-ci. Je ne te reproche pas de faire dans le scabreux, je te reproche de te contenter de faire du scabreux sans rien derrière. Autrement dit, de produire des écrits sans profondeur derrière ce masque d' "extrême". Chez Sade, il y a une profondeur, et un style très efficace, soit ce qui te manque. Ce qui m'amène à te demander pourquoi je ne pourrais pas critiquer ton style. Si je ne peux m'attaquer ni à tes thèmes de prédilection ni à ton style, sur quoi est censée porter ma critique ? Il ne reste plus grand-chose en littérature, une fois le fond et la forme écartés.

Quant au débat : "si le spectateur n'a rien su voir, est-ce de la faute du réalisateur ?", il suffit de le tourner en "si le réalisateur n'a rien su montrer, est-ce de la faute du spectateur ?" pour se rendre qu'il est totalement biaisé selon le point de vue et qu'il n'y aucune réponse générale. C'est au cas par cas, et encore... Nul besoin de faire intervenir de la frustration dans l'équation, un réalisateur peut être mauvais comme un spectateur stupide, ça arrive. Comme des amateurs de littérature classique peuvent être des petites natures choquées pour un rien... Je ne suis pas là pour représenter le classicisme face à la nouveauté, je me fiche de ce que pensent les autres qui ont pu ne pas aimer le livre, s'ils l'ont trouvé dérangeant ou non, de la manière que je me fiche de ce que pensent ceux qui l'ont adoré. Ou plutôt non, ce n'est pas que je m'en fiche, c'est que ça n'a pas sa place en débat. On ne peut décider de la valeur d'un livre à coups de sondages d'impressions à la lecture...

J'en reviens donc à ce que je disais avoir gardé pour la fin : tu dois lire davantage. Ce que je pense être ton problème principal, c'est que tu ne lis pas assez. Du coup, tu as beau travailler tes textes autant que tu le souhaites (je ne pense pas que toute ta partie ne soit qu'un immense amas de premiers jets), tu n'as pas de repère vers lequel tendre. Tu sais, tu pourras afficher tout le mépris que tu voudras pour la littérature classique (je ne suis pas sûre que tu en aies, mais au cas où...), il n'empêche qu'une majeure partie de ces grands noms qui font école aujourd'hui étaient des sortes de rebelles à leur époque. En t'intéressant à eux, tu t'intéresserais à la façon dont ceux qui ont voulu changer les choses les ont changées, ce qui ne pourrait que t'être profitable. En outre, cela te procurerait au moins une once de modèle, parce que dans le lot, tu trouveras forcément des auteurs que tu aimeras et dont tu pourras avoir envie de t'inspirer. Quand ton style sera assez rôdé, ne t'en fais pas, il s'émancipera tout seul. Il est extrêmement rare que les personnes douées en art se contentent de suivre les règles en vigueur, il encore plus rare qu'elles ne les connaissent pas à la perfection. Et avant que tu ne me dises que voilà, j'essaie de te tourner vers le classique, je fais mon boulot de prof enfermée dans son système, etc., je tiens à te signaler que le style de Sade (puisque tu sembles beaucoup l'aimer) est on ne peut plus classique et conventionnel, profondément ancré dans la façon d'écrire de son époque, et qu'il fait pourtant des merveilles au sein-même de ces cadres. Histoire de briser cette opposition ridicule entre classique et subversif, quand l'un n'a jamais exclu l'autre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Doux baisers glacés   

Revenir en haut Aller en bas
 
Doux baisers glacés
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Doux anniversaire de lumière mon bébé
» Thé Earl Grey glacé "baiser d'Ange"
» Le doux nom de Jésus.
» Je suis doux et humble de cœur (vidéo)
» Crème glacée noix de coco / cacao

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Communauté :: Presentation-
Sauter vers: