Bienvenue sur le forum Sadique-Master Le site officiel est de retour : http://www.sadique-master.com
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion    

Partagez | 
 

 ma nouvelle pas finie -PORPHYRIE-

Aller en bas 
AuteurMessage
korzéam'
Embaumeur sous aphrodisiaque
Embaumeur sous aphrodisiaque
avatar

Messages : 92
Date d'inscription : 22/07/2012
Age : 40
Localisation : mirandol-bourgnounac (81)

MessageSujet: ma nouvelle pas finie -PORPHYRIE-   Mer 15 Aoû - 9:05

Embarassed rabbit alors il ya pas mal de trucs à retoucher vu que c'est un premier jet un tout petit peu corrigé donc soyez indulgent !!!

study study study BONNE LECTURE study study study je l'ai fait lire à personne à part ma compagne qui n'aime pas trop le genre thriller sombre donc hésitez pas à donner votre avis !!!!! Question Question cheers



Julien marchait sur le bord de la route depuis une bonne heure quand il entendit une voiture se rapprocher derrière lui ; il tendit le pouce en espérant se faire prendre mais la voiture passa sans même ralentir. Il regarda sa montre, qui indiquait trois heures du matin, et commença à regretter d'être partit sur un coup de tête et si tard de chez ses parents. Il n'avait pris qu'un petit sac à dos, y avait fourré des sous-vêtements, un pantalon et le vieil opinel que son grand-père lui avait donné sur son lit de mort quelques années auparavant. Il avait embrassé sa mère, puis tenté un regard vers son père qui lui tournait le dos, interdisant tout conversation ou réconciliation entre eux. Julien était partit sans se retourner.

Trois heures dix.......la Lune est pleine....il est temps de faire une pause clope !
Il sortit son paquet de tabac, ses feuilles et se roula une cigarette, assis sur une borne kilométrique.
Les bruits venant de la forêt qui bordait les deux cotés de la route le remplissait de terreur , il fallait qu'on le sorte de là et vite ! Julien était un citadin et avait toujours vécu en ville, la campagne et ses mystères ne l'intéressaient guère.
Il finit sa cigarette et décida de repartir afin de laisser le moins de kilomètres possible entre lui et la prochaine ville quand il entendit une autre voiture arriver , cette fois-ci ça serait la bonne !
Il fit un pas sur le bas-côté et tendit son pouce en priant le dieu des auto-stoppeurs de lui envoyer un conducteur sympathique et serviable.
La lueur des phares se rapprochaient tandis que le vrombissement du moteur grondait de plus en plus fort. Une voiture de course ? mmmmouais , un bon gros bolide j'espère ! La voiture passa devant lui et ralentit pour enfin s'arrêter quelques mètres plus loin !!
Le visage de Julien s'illumina ! il allait enfin pouvoir quitter cette route paumée où personne ne passait de jour comme de nuit !Il courut jusqu'à la portière avant côté passager et fut très surpris de ne rien voir de l'intérieur du véhicule, les vitres étant teintes en noir. Il attendit que le conducteur ouvre la vitre mais rien ne se passa. Le moteur ronronnait et une odeur d'essence mêlée à une autre odeur plus subtile que Julien n'arrivait pas à reconnaître, elle emplissait l'air entourant la voiture ! Il était entièrement noir et ne ressemblait à aucune autre voiture que Julien aurait pu voir auparavant. Sa forme avait quelque chose de dérangeant et sa matière , qui ne pouvait être que du métal selon lui , l'attirait comme un aimant tout en ressentant l'irrésistible envie de s'enfuir loin de cette machine et de son mystérieux conducteur. Julien réfléchit quelques secondes , se retourna et regarda la route derrière eux qui se perdait dans le noir le plus complet . Le choix devait être fait et vite !! il s'avança et toqua contre la vitre noire comme le jais. Pendant quelques secondes rien ne se passa puis il entendit un bourdonnement provenant de la portière, la vitre s'abaissa lentement. Il se baissa pour être au même niveau que son interlocuteur et allait le remercier pour s'être arrêté quand une main blanchâtre étrangement grande qui se terminait par de longs ongles noirs l'attrapa par la gorge et le tira vers l'intérieur avec une force décuplée ; Julien tenta de se débattre mais plus il essayait de se dégager et plus la main resserrait son emprise autour de son cou , il hoqueta, sa vision commença à se brouiller puis il perdit connaissance !

La douleur est aigüe, sa gorge semble obstruée , Julien avale avec difficulté , il a l'impression d'avoir du verre pilé dans la gorge. Ses mains sont attachées dans le dos et ses liens sont tellement serrés qu'il a du mal à les bouger. Ça pue ! Une odeur de charogne ! Il essaye de se lever mais il se cogne a quelque chose de dur et de froid ! Du métal ! Ses pieds sont attachés eux aussi , la panique commence à monter, sa respiration s'accélère, -putain mais où j'suis ? Il essaye de se rappeler , où était-il avant de se retrouver dans cet espèce de cercueil ? Les questions fusent , les idées se rassemblent ,la forêt......l'auto-stop et la voiture noire qui sentait une odeur étrange , la main gigantesque qui l'attrape et le soulève puis le trou noir.........!la peur est palpable , bien là ! Un cri de douleur et de désespoir jaillit de sa gorge violentée puis les pleurs se muant en gémissements et en geignements plaintifs …...c'est un cauchemar , c'est sûr , je rêve !je vais me réveiller dans mon putain de lit , s'il vous plaît je vous en prie faites que ce ne soit qu'un cauchemar ….......tout à coup un claquement sourd fait vibrer les parois autour de lui , il reconnaît le bruit , c'est une portière de voiture , il est dans le coffre , dans le putain de coffre de cette maudite caisse , il entend le contact qu'on allume puis est projeté contre l'habitacle , il sent le sang couler sur sa joue, sa vision s'assombrit puis il retombe dans les limbes de l'inconscience .

Des grognements !!! plusieurs animaux , au moins trois à écouter les respirations rauques qui parvenaient aux oreilles de Julien ! Ils n'étaient pas loin , juste à quelques mètres d'où il était enfermé .Il s'était réveillé , couché sur la terre ferme , les mains et les pieds déliées et dans le noir complet !! il s'était rassemblé sur lui même ,avait rampé vers le premier mur qu'il avait pu toucher en tâtonnant et s'était dirigé, appuyé contre le mur , vers un des coins de la pièce qu'il occupait ! Ses yeux mirent quelques minutes à s'habituer au noir et il commença à entrevoir des formes familières : une chaise , un matelas et un seau ! Il se trouvait dans une cellule assez spacieuse et la porte, parsemée de barreaux, faisait toute la longueur du mur ! Son gardien pourrait l'observer sans même se cacher derrière un judas !! Julien , à ce moment là , faillit perdre l'esprit ! La peur d'une mort violente ou de possibles sévices ou tortures administrées sur sa personne le firent défaillir , il se roula en boule et pleura de chaudes larmes pendant de longues minutes puis un bruit le fit s'arrêter , cela venait du bout du couloir longeant sa cellule , à droite ! Un bruit de succion , des craquements sinistres et des grognements sourds , …..des animaux qui mangent ….et qui se battent sans doute pour les meilleurs morceaux !Ils étaient au moins trois vu les grognements, respirations et les ronflements de l'un d'eux ! Ils avaient l'air gros , Julien le savait car il avait eu un saint-bernard quand il était petit et ils l'avaient gardé une dizaine d'années avec sa famille donc il se rappelait les aboiements sourds et les grognements ultra puissants de ce chien hors-norme au niveau du gabarit ! Ceux -là faisaient les mêmes bruits sourds et on pouvait sentir la caisse de résonance qu'étaient leurs thorax quand ils aboyaient !

Julien pensa à tout ce qui pourrait lui arriver quand son kidnappeur viendrait le chercher , il s'était même vu dévoré par les espèces de monstres que pouvaient être ses voisins de cellule. Il resta des heures immobiles , aux aguets, avant de se relâcher et tomber de fatigue ! Quand il se réveilla il était encore plus perdu , ne sachant combien de temps il s'était endormi , n'ayant pu se faire une idée du temps qu'il avait passé dans cette cellule froide et puante ! Il espérait presque que l'on vienne le chercher afin de lui expliquer ce qu'on voulait de lui !!
-« qu'on en finisse , bordel !!.........qu'est-ce que vous voulez , QU'EST-CE QUE VOUS VOULEZ PUUUTAINNNNNNNN........... » son cri résonna dans tout le bâtiment ! « Venez me chercher …, allez.....veneeezz....bande de trouillards !! » Pas de réponse ..! Il n'avait réussi qu'à faire aboyer un des chiens d'à côté mais sans grande conviction ! Il décida de 's'asseoir et de garder ses forces pour le bon moment , celui où il pourrait se sauver même s'il devait tuer pour s'échapper il le ferait , il en était sûr !!

Julien somnolait , appuyé contre le mur faisant face à la lourde porte garnie d'épais barreaux, quand une lumière aveuglante le fit sursauter de surprise et lui brûla aussitôt les yeux , à peine ouverts !
Les chiens commencèrent à s'exciter , gémir, et aboyer , tandis que des pas résonnaient au bout du couloir ! Julien essaya de rouvrir les yeux mais le temps passé dans l'obscurité avait rendu ses yeux hypersensibles à la lumière , il ne pouvait donc voir qu'un épais voile jaune qui l'aveuglait et ressentait une sensation de brûlure intense ! Les pas se rapprochaient lents et réguliers !
Tout à coup un tintement métallique emplit la pièce, on raclait les barreaux avec un objet en métal , lentement , barreau après barreau ! Julien pouvait donc situer son kidnappeur dans l'espace et le sentait se rapprocher , inexorablement !
Le tintement s'arrêta net pour laisser place à une voix grave :« alors mon nouvel ami , que penses tu de ta chambre ? Est-elle à ton goût ? De toute façon je n'ai pas mieux à te proposer....mais sois content car mes chiens sont cinq dans leur …..habitat, eux ! »
suis obligé de séparer en plusieurs messages cé trop long sinonn


voilou voilou je vais continuer je pense .......... si ca en vaut la peine en fait !!!!!




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
korzéam'
Embaumeur sous aphrodisiaque
Embaumeur sous aphrodisiaque
avatar

Messages : 92
Date d'inscription : 22/07/2012
Age : 40
Localisation : mirandol-bourgnounac (81)

MessageSujet: porphyrie suite !!!!   Mer 15 Aoû - 9:06

« Qui êtes-vous ? Qu'est-c'que vous voulez ? Du fric ?? j'en ai pas!! »
« AH ah ah ah , du fric ? Pauvre imbécile ,ce n'est pas ce que je veux de toi ! Mais tu le sauras bien assez tôt mon nouvel ami, ne sois pas si pressé , ca va te consumer , tu sais ! Je suis venu t'apporter à manger car il faut que tu te nourrisses si tu veux survivre ! Allez je te souhaite une bonne journée ! »
« va te faire foutre , espèce de malade !! » Julien fit un doigt d'honneur en direction du couloir ! Il ne pouvait pas y croire , ce taré l'appelait son « nouvel ami » mais sur quelle planète il avait débarqué.....
Il resta quelques minutes en boule, allongé au milieu de sa cellule puis ouvrit doucement les yeux afin de s'habituer à la lumière. Il se releva et vit le plateau que son « hôte » lui avait rapporté, il était constitué d'une assiette de purée accompagnée d'une tranche de jambon puis d'un verre d'eau , il avait même poussé le raffinement à rajouter une serviette en papier , par contre les couverts étaient, eux, en plastique.
Il se demanda si son kidnappeur n'avait pas mis de la drogue dans son assiette mais la faim prit vite le dessus et il décida donc de tout manger afin de reprendre des forces .Julien n'avait pas pu voir comment était son gardien , physiquement mais il avait entendu sa voix et elle était très grave limite rocailleuse, il avait un accent particulier mais Julien ne l'avait jamais entendu. Son pas avait été traînant et régulier , peut-être un ancien militaire de grande taille ou un homme malade ???Julien se forçait à réfléchir pour ne pas sombrer dans la folie , il fallait qu'il tienne pour ses parents , ses amis et pour Julie, sa petite amie ! leurs visages passant et repassant dans sa tête le fit vite réagir , il se leva et commença à faire des exercices pour se maintenir , des tractions , des pompes , tout ce qu'il pouvait faire sans matériel en fait ! Après s'être dépensé pendant ce qu'il estimait être deux ou trois heures , Julien décida de se rendormir et se coucha donc sur le matelas, il allait se recouvrir les yeux pour se cacher de la lumière quand elle s'éteignit !!........ Il l'observait ! Pourtant Julien n'avait pas vu de camera , de miroirs sans teint ou d'autres gadgets similaires ou alors cela devait être bien caché ! Il décida que dés que la lumière reviendrait il passerait la cellule au peigne fin afin de pouvoir trouver d'où on le surveillait puis il s'endormit assez vite !


Julien se réveilla d'un coup , ne sachant plus où il était mais il reconnut assez vite la pièce la lumière étant allumée ! Son ventre gargouillait ,c'était la faim qui l'avait réveillé , il se remémora le rêve qu'il faisait avant de s'être réveillé brutalement ; une table remplie de viennoiseries, de fruits , de café et de bien d'autres victuailles toutes aussi appétissante les unes que les autres !la lumière devait être allumée depuis peu de temps sinon ça l'aurait réveillé pensait-il !! Il se leva et fit quelques pas en longeant les murs afin de ne pas se ramollir et de rester prostré , attendant la sentence comme un animal traqué et déjà mort !il en profita pour scruter les murs et les moindres traces à la recherche d'un judas ou d'une mini caméra ! Dans la cellule il ne trouva rien mais dans le couloir longeant la cellule, tout au fond , à l'extrémité gauche il vit un minuscule point rouge clignoter , au-dessus d'une porte fermée ! Ce devait-être une caméra grand angle qui pouvait zoomer et permettre à son utilisateur de voir tout ce qui se passait dans la cellule ! Julien se sentit humilié une seconde fois avec le rapt qu'il avait subit ,il se sentait violé dans son intimité , cela faisait maintenant à peu prés deux jours qu'il l'avait enfermé et qu'il l'observait sans doute . Il devait se régaler l'enfoiré à me mater pisser et chier dans un seau comme un animal …..Julien commençait à sentir la colère monter en lui comme une furie quand le bruit métallique d'une clé dans une serrure claqua dans toute la pièce , Julien se précipita vers le fond de la cellule et se plaqua contre le mur , il était blanc , la colère l'ayant entièrement quitté pour laisser place à de la peur mêlée à de la curiosité vu qu'il n'avait jamais pu apercevoir le visage de son gardien !
Le bruit provenait du coté droit au fond du couloir , sans doute de la même porte que celle de l'extrémité gauche !
Les chiens couinaient comme des chiots apeurés quand « Il »s'arrêta devant leur cellule , Julien put enfin le voir , en chair et en os ! Il était très grand et mince , il portait des gants en cuir noir un long manteau trois-quarts également en cuir noir , il avait des cheveux longs gras et raides comme ceux des asiatiques , sa peau était blanche avec une touche verdâtre comme celle d'un cadavre, il portait des lunettes de soleil rondes avec des bords en cuir qui isolait totalement ses yeux de la lumière du jour , les traits de son visage étaient fins et bien dessinés mais sa peau semblait translucide , presque transparente à certains endroits, Ses lèvres étaient rouges vif , ce qui faisait contraste avec la pâleur de sa peau. Il tenait un seau dans une main et un plateau repas dans l'autre , il posa le seau devant la porte de la cellule de ces « animaux de compagnie » et se baissa pour en sortir des morceaux de viandes ou plutôt des abats devina Julien , d'où il se tenait il pouvait voir les morceaux d'organes d'animaux que le « géant » sortir du seau mais il ne pouvait pas voir leur arrivée dans la cellule par contre il entendait les grognements , craquements , les bruits de mastication et autres sons bien saisissant ! Le « géant » se releva et sourit en contemplant ses animaux qui se battaient pour se nourrir !! Julien ne savait pas combien ils étaient là dedans même si l'homme lui avait dit qu'ils étaient cinq mais ce qu'il y avait dans le seau ne suffisait même pas pour un seul , il les affamait mais dans quel but ? Julien redoutait le pire en essayant de ne surtout pas y penser ! Le géant prit le plateau , se tourna vers Julien et s'avança lentement jusqu'à lui faire face ,les barreaux faisant office de rempart ente eux !
« Alors petit homme , tu t'es habitué au lieu ? Aimes tu ta chambre ? On ne s'en est jamais plaint en tout cas ,......personne,........jamais ! Je t'ai ramené de quoi te restaurer si le cœur t'en dis ! Il y a là un café avec deux sucres , une orange et deux biscottes , je pense que cela te suffira amplement pour l'instant.
t !!Julien resta silencieux en fixant l'homme, il essayait de voir à travers les verres de ses lunettes mais ils étaient noirs comme l'ébène !!
« tu regardes mes lunettes à ce que je vois , tu n'y verras rien c'est un traitement spécial des verres !! je ne supporte pas la lumière du jour vois-tu ? C'est comme çà !! je ne m'en plains pas je déteste le jour ! La nuit m'inspire beaucoup plus vois-tu ? ….tu n'es pas très bavard mon ami mais cela va changer crois-moi !! mmmoui tu supplieras que je sois ton ami , tu verras !! les autres ont supplié , Julien et tu es comme eux, tu supplieras à genoux mais nous n'en sommes pas encore là mon ami il te faut passer certains tests avant cela mais bon tu verras plus tard , pour l'instant mange ces quelques étouffe-chrétiens et je repasserai plus tard quand tu auras envie de parler !!! »
Julien ne voulait pas lui donner ce plaisir , il ne voulait pas l'implorer ou quoi que soit de similaire ! Cet homme lui faisait peur mais il avait quelque chose d'étrange qu'il n'arrivait pas à cerner , ce qui l'inquiétait encore plus !
Le Géant quitta la pièce par où il était entré , tandis que les chiens hurlaient à la mort en cœur , le ventre à peine rassasié !!
Julien mangea le contenu de son plateau en quelque bouchées et but son café tiède cul sec tout en se demandant quels pouvaient être ces fameux « tests » qu'il allait devoir passer très prochainement …...............................!!

Le plus dur pour Julien était l'attente , l'attente de savoir ce qui allait se passer , ce qu'on allait faire de lui et les questions qui se bousculent aussi, sans réponse …....pour le moment ! L'Homme se fit attendre un long moment mais il vint ! La serrure cliqueta et Julien se tint prêt ! Il décida qu'il allait tenter de s'enfuir dés qu'il le pourrait ! Il allait laisser l'Homme baisser la garde et il frapperait !! L'Homme ouvrit la porte mais celle du fond à gauche cette fois-ci .et se dirigea vers la cellule en machouillant un chewing-gum avec frénésie ! Il arborait un sourire carnassier , ses dents étant toutes un peu pointues ce qui était encore plus effrayant et du sang dégoulinait de sa bouche par flots , arrivé devant la porte de la cellule il cracha son chewing-gum rouge vif sur le sol à l'intérieur de la cellule devant les pieds de Julien et éclata de rire. Julien , l'ayant bien en face , put se rendre compte de sa taille imposante voire gigantesque , chose qu'il n'avait pas retenu la fois d'avant ! Tout à coup son regard fut attiré par l'étrangeté du chewing-gum qui trônait à ses pieds , il se baissa afin de mieux voir et restapétrifié de surprise et de dégoût , la chose qu'avait craché le Géant et que Julien avait pris pour un chewing-gum était en fait un morceau d'oreille humaine chose qu'il devina grâce à la présence d' une boucle d'oreille à moitié mâchée encore accrochée au lobe et garni de multiples petits morceaux blanchâtres qui devait être du cartilage éclaté ! il se retourna, vomit le café et les biscottes aussi vite qu'ils les avaient été précédemment ingurgités ! l'Homme ria encore plus fort, c'était le moment de passer à l'action , Julien , le vomi encore aux lèvres , profite de cet éclat de rire pour se jeter entre les jambes de son gardien en glissant sur les genoux , il fait une roulade avant et fini sa course dans le couloir, contre le mur, il se relève à toute vitesse et bondit vers la droite , il peut entendre l'Homme se retourner vers lui tout en jurant et maudissant son nom ,il passe devant la cellules des chiens et y risque un regard , il n'aurait pas dû, les monstres qu'il voit derrière ces barreaux ne sont pas des chiens mais plutôt des mutants hyper-stéroïdés qui avaient dût être des rottweilers dans leur ancienne vie . Leurs muscles hypertrophiés doivent les faire souffrir, ce qui a pour résultat d'augmenter leur haine donc leur puissance et de sublimer leurs instincts de tueur ! ils ont des mâchoires et des dents sur-dimensionnées ,une mousse marron s'apparentant à de la bave leur coulent des babines , la faim doivent les tenir constamment éveillés pensa Julien, ce qui doit les rendre plus agressifs et beaucoup plus dangereux encore ! Ils le fixent du regard , leurs yeux noirs grands ouverts et injectés de sang ! Julien reprend sa course, se jette sur la porte , actionne la poignée en tirant vers lui , elle ne bouge pas, elle est fermée à clé ! Il se retourne et fait face à son poursuivant qui se rapproche doucement sans jamais cesser de sourire !
« je vais pas me laisser faire espèce de taré » Julien se met en garde et le fixe dans les verres de ces lunettes noires ! Il décide d'attaquer le premier dés que l'homme arrive à sa portée , il tente de lui envoyer un uppercut mais l'Homme est plus rapide , il contre son coup de poing , l'attrape par le cou et le soulève de terre d'une main ! Julien étouffe tandis que l'homme resserre son étreinte jusqu'à ce qu'il devienne écarlate , le projette à travers le couloir en direction de sa cellule sur trois bons mètres et atterrit juste devant celle des chiens !Trois d'entre eux se jettent instantanément contre les barreaux qui les séparent d'un copieux déjeuner ! Julien, couché contre terre , peut sentir leurs haleines puantes là où il se trouve , à chaque aboiement des filets de baves se détachent de leurs gueules hérissées de rocs et atterrissent sur son visage , ils se jettent et s'écrasent contre les barreaux , insensibles à la douleur, excités par l'odeur du sang ; en effet Julien sent la plaie qu'il s'était faites à la tête dans le coffre de la voiture se rouvrir et le sang couler sur son front puis sur les yeux , ce qui l'aveugle à moitié .Il voit toute la scène au ralenti : l'Homme qui enjambe son corps et qui se baisse pour le soulever et le poser sur son dos tel un sac de pomme de terre , les chiens, hors d'eux qui mordent les barreaux à pleine dents , se brisant des dents au passage , les gouttes de sang qui coulent de son front devant ses yeux et qui finissent leur course sur le sol en béton , tout à coup le monde se renverse et son corps quitte le sol pour s'élever ! Il se sent porté par une force incroyable ,cet Homme ou quoi que ce soit d'autre , a une force phénoménale ! Je ne peux rien contre lui , c'est foutu ! Julien a l'impression qu'on lui a arraché la tête , le coup de poing qu'il a reçu l'a pratiquement mis ko ! Il a perdu trois dents et s'est sectionné le bout de la langue en se la mordant !, du sang coule abondamment sur le dos de l'Homme qui , revenu dans la cellule le jette à terre avec violence , la tête la première ; l'effet est immédiat, il s'évanouit sur le champ !

L'Homme respirait bruyamment ….il regarda son futur ami avec dégoût et incompréhension ! Pourquoi avait-il essayé de s'enfuir ce crétin ! Il aurait dû deviner qu'Il ne le laisserait pas partir !de plus Il ne l'avait pas trop martyrisé , il l'avait nourri et voilà comment il le remerciait !! il allait être décevant comme les autres , il le sentait ! Il était abîmé le jeune homme , son front n'était plus qu'une plaie béante tandis que ses lèvres ressemblaient à une bouillie infâme mêlant chair, sang et morceaux de dents cassées, des bulles de sang mêlées à de la salive se formaient à chaque respiration que tentait julien ! Il se sentait mal devant ce spectacle , pour l'instant il était encore un ami , il ne voulait pas lui faire de mal mais il fallait qu'il comprenne la leçon et pour çà il n'avait qu'une chose à faire.....Il partit à l'étage , dans son atelier , chercher son « outil » préféré ! Son atelier était un bazar où régnait un capharnaüm innommable, des piles de journaux datant de la 1ère guerre mondiale et de vieilles revues médicales pourrissaient dans un coin , au milieu d' innombrables objets insolites et de vieux outils rouillés et éparpillés un peu partout dans la pièce ; des toiles d'araignées tapissaient les murs et le plafond et pendaient comme des guirlandes de noël oubliées et rongées par le temps ! A chaque pas ou mouvement qu'il faisait , de la poussière se soulevait et virevoltait dans les airs , quelqu'un qui n'était pas habitué au lieu ne respirerais plus normalement au bout de quelques secondes mais Il était né dans cette pièce et n'avait jamais vraiment quitté cette propriété qui avait toujours appartenu à sa famille.
Il fouilla encore pendant quelques minutes puis trouva enfin ce qu'il cherchait ! Il souleva une boite en bois recouverte de poussière , l'épousseta et l'ouvrit ; Il en sortit un magnifique couteau en céramique avec une lame de 7 cm et un manche de 10 cm !!Il l'avait eu par son grand-père lors d'une partie de chasse à l'ancienne sur leur propriété , il lui avait appris , dés son plus jeune âge , à chasser sans arme à feu, et de nuit exclusivement.... mais pour d'autre raisons ! Il prit le couteau par le manche , le mit à sa ceinture , attrapa son vieux chalumeau , un vieux tissu et redescendit aux cellules. Son ami n'avait pas bougé , il était toujours étendu sur le sol , baignant dans une flaque de sang à moitié coagulée ! Il pouvait l'entendre émettre un râle accompagné d'un léger sifflement à chacune de ses respirations ! Il se baissa ,posa le chalumeau ainsi que le tissu prit la main gauche de Julien et la plaqua sur le sol , il sortit le couteau et le posa délicatement au niveau de son poignet ! Le but n'était pas de le faire souffrir mais de lui donner une leçon pour son bien comme tout vrai ami qui se respecte devrait le faire. Il comprendrait, plus tard avec le temps , il en était sûr !
Il pressa la lame contre la peau, l'enfonça dans les chairs et trancha net au-dessus du poignet ! Du sang gicla par jets discontinus ,Julien reprit connaissance d'un coup en hurlant , des larmes de douleur lui coulant sur les joues ; l'Homme lui décocha un terrible coup de poing juste assez fort pour le ré-assommer puis attrapa le chalumeau , l'alluma, poussa la flamme au maximum et visa le moignon ensanglanté ! Une odeur de viande grillée emplit la pièce, la douleur devait être indescriptible mais pourtant Julien ne cilla même pas ! L'Homme avait effectué l'opération d'une main de maître comme s'il l'avait déjà fait maintes et maintes fois ! Une fois la plaie cautérisée Il enveloppa la blessure dans le tissu qu'il avait auparavant imprégné d'alcool dans son atelier , l'entoura d'une ficelle, fit un nœud et le reposa à terre . Il se releva et observa le visage de Julien qui transpirait à grosses gouttes, il allait sans doute avoir de la fièvre pendant un jour ou deux tout au plus, il était solide, d'autres n'avaient pas tenus jusque là ! L'Homme hésita puis se baissa pour embrasser le front ruisselant de sueur et de sang séché, puis il repartit en prenant le soin de laisser une bouteille d'eau afin d'étancher la soif de son invité si il se réveillait !


il courre à travers la forêt sous une chaleur écrasante , il peut sentir la sueur couler sous sa chemise ,ses pas sont lourds et il ralentit de plus en plus pour enfin s'arrêter , exténué ! Il faut qu'il avance sinon Il va le rattraper !! il n'arrive pas à se rappeler qui le poursuit, ni à rassembler ses idées mais il sait une chose et cela lui paraît suffisant, il en a peur, très peur même ! Un élancement de douleur provenant de sa main le tire de ses pensées , il la regarde , elle est rouge vif et le lance de plus en plus , il tente de souffler dessus pour la refroidir mais cela n'a aucun effet puis de la fumée commence à s'en échapper , une légère tout d'abord puis une épaisse et étouffante par la suite , il la secoue dans tout les sens pour qu'elle s'arrête de fumer mais ça ne fait qu'empirer , tout à coup une flamme gigantesque jaillit du bout de son bras , sa main est en feu !!! il tombe à genou en hurlant de douleur , la flamme grandit à vue d'œil , elle s'étend au bras pour ensuite embraser sa tête, il sent ses cheveux se consumer , sa peau se craqueler , il s'allonge par terre , acceptant presque son nouveau statut de torche vivante , attendant de finir de se consumer ! Il entend des pas se rapprocher , curieusement il ne sent plus la douleur et peut relever la tête pour voir qui s'agenouille prés de lui . C'est un homme très grand et d'une pâleur à faire peur , il l'appelle par son prénom :
- « Alors Julien ta main ne te manque pas trop mon ami ?c'est bientôt fini . …..Je vais te dévorer tout entier et jeter ta carcasse à mes chiens »Il se jeta sur lui en ouvrant la bouche et laissant apparaître une dentition digne d'un requin blanc !! Julien hurla et se réveilla en sursaut ,trempé de sueur , allongé au milieu du cachot puant où on l'avait enfermé cela faisait quelques jours !! Il mit quelques secondes à se situer dans l'espace et il se remémora sa tentative avortée de fuite avec rage et déception !!! son cauchemar l'avait tellement secoué qu'il avait l'impression d'y être encore, l'odeur de viande brulée l'ayant suivie jusque dans le cachot et surtout il avait l'impression que sa main allait s'enflammer tellement elle le brûlait .. il essaya de bouger les doigts mais ils ne répondaient pas !, il tendit le bras gauche et vit un énorme morceau de tissu entouré d'une cordelette
comme celles que les bouchers utilisaient pour entourer les gigots , à la place de sa main ! Mais que s'était-il passé ! Il lui semblait que son crâne allait exploser, il avait un goût de sang dans la bouche et son œil gauche ne voulait plus s'ouvrir . Il se palpa le visage et découvrit les étendues des dégâts ! il avait la lèvre fendue et une blessure assez profonde au niveau du front ! Il se sentait vraiment groggy tel un boxeur victime d'un énorme knock-out ! Des frissons lui parcouraient le dos pour laisser place à des vagues de chaleur brûlantes la minute suivante !!son pansement à la main gauche le gênait terriblement et il voulait savoir ce que l'autre lui avait fait , il se mit donc à le défaire , délicatement puis frénétiquement au fur et à mesure qu'il avançait et qu'il commençait à comprendre pourquoi ses doigts ne répondaient plus et pourquoi sa main le faisait tellement souffrir .il n'en avait plus !
Une fois le bandage à terre il ne put s'empêcher de hurler........de rage ou à cause de la douleur …..ou peut-être les deux !!
Quelques minutes plus tard il vit la bouteille posée à côté de lui, l'attrapa et la vida d'un seul trait !!il avait terriblement soif et ses yeux commençaient à le trahir la pièce semblait se rétrécir puis s'agrandir , les murs ondulaient tandis que les barreaux se tordaient tels des serpents sortant de leurs boîtes , charmés par le son de la flûte de leurs propriétaires !! Julien se mit à rire à cette pensée , malgré le contexte il ne pouvait s'empêcher de se dire qu'il se tapait un des plus gros trip de sa vie ! Les pensées se bousculaient , les frissons devenaient des spasmes et les gouttes de sueur se transformaient en véritables coulées ! Julien se recroquevilla dans un coin de la pièce , à moitié conscient , débitant des phrases n'ayant aucun sens, consumé par la fièvre et s'enfonçant dans ses délires !

Il l'observai sur son moniteur . La vue était parfaite , elle l'avait toujours été ! Il avait attendu son réveil comme on attendait le messie !! Il l'aimait beaucoup ! Plus que les autres ! Il avait fait un zoom sur son visage quand il avait découvert son moignon à moitié calciné , il goûtait ses expressions comme s'il dégustait un grand vin , cela le faisait bander, il aimait voir sans être vu , il avait toujours aimé çà , lui , le mal-aimé , le vaurien , le monstre ! Déjà , quand il était enfant et que ses parents le laissaient vagabonder dans la forêt la nuit , il observait les chasseurs quand le jour ne s'était pas encore levé et qu'ils venaient braconner loin des yeux du garde-chasse . Il les suivaient sans jamais se faire remarquer , telle une panthère guettant ses proies. Il avait été témoin de beaucoup d'évènements pas très catholiques au fin fond de la forêt ! Il avait maintes fois surpris des couples illégitimes se donnant rendez-vous au milieu de nulle part pour mieux se cacher ...mais il les sentaient à chaque fois et il les observait dés qu'il le pouvait !!il avait aussi rencontré des gens perdus , en pleine nuit dans l'immensité de la forêt mais ne les avaient jamais aidé !! personne ne l'avait jamais aidé lui........... à part ses parents qu'il aimait par-dessus tout et qui avaient toujours été là pour lui puis il y avait eu l'enfant , ce fameux enfant qui s'était perdu pendant une excursion scolaire dans sa forêt à lui ! Il l'avait suivi pendant des heures , écoutant ses pleurs, ses lamentations , et il avait aimé çà , l'entendre gémir de peur , appelant sa mère ou ses professeurs à l'aide ! L'enfant avait marché pendant de bonnes heures en tournant en rond puis s'était arrêté , se posant contre un arbre en ravalant ses larmes et en reniflant avec son nez plein de morve!! Il l'avait détesté dés le début, il ne supportait pas ses pleurs , ses , sa voix larmoyante ! Il était normal lui alors pourquoi il chialait comme une tantouze ??!!!il avait sans doute des tas de copains alors que LUI était toujours tout seul , dans sa forêt ! Il pouvait aller à l'école lui alors que LUI devait rester toute la journée enfermé , les volets fermés et les rideaux tirés ! Il pouvait voir le soleil et se laisser caresser par ses rayons lui alors qu'IL n'avait jamais vu la lumière du jour à part à la télévision ! L'enfant se tenait accroupi contre un arbre, le visage enfoncé entre ses genoux et geignait encore et encore ! Il s'avança vers lui à pas de loup puis s'arrêta à quelques centimètres de l'enfant , debout les mains sur les hanches :
« qu'est-ce que tu fous là toi?? »

l'enfant eut un sursaut de surprise et leva la tête pour mieux apercevoir son interlocuteur mais il ne voyait rien dans cette nuit sans lune , à part deux petites lueurs briller au-dessus de sa tête , les yeux du nouvel arrivant !
S'il vous plaît aidez moi je m'suis perdu pendant la sortie de classe verte de m'dame .. » Il n'eut pas le temps de finir sa phrase qu'Il le coupa net :
-« C'est chez moi ici t'as pas le droit de v'nir chez moi sans m'demander la permission , t'as compris ?? »
« o-o-o-oui mais j'ai pas fait exprès de v'nir ici moi , j'me suis perdu et... »
-« Ta gueule ! Ferme ta gueule et prends çà !! » Il lui jeta une lampe de poche au visage , l'enfant la reçut en plein dans le nez , qui se brisa instantanément au contact de la lampe mac-lite en métal longue de 30 cm ! L'enfant éclata en sanglots tandis que du sang coulait abondamment de son nez et inondait l'avant de son tee-shirt. Il éclata d'un rire sinistre , se baissa, ramassa la lampe puis fit quelques pas en arrière pour mieux jouir du spectacle
-« Tu veux voir à quoi je ressemble ? Est-ce que tu veux voir ? » L'enfant commençait à avoir vraiment peur et son nez le faisait souffrir , il était complétement paumé ne sachant que répondre au fou furieux qui le toisait avec son sourire carnassier .

« j-j-je sais pas,oui je veux bien mais aidez moi à rentrer chez moi s'il vous plaaaaaaaaaaîîîîîîîîttttt »
Il plaça la lampe sous son menton et l'alluma . L'enfant hurla d'effroi en se jetant sur l'arbre derrière lui sans quitter le monstre du regard, Il était blanc comme un cadavre , avait des lèvres rouges vifs couleur sang et des dents toutes pointues sans exception , ses yeux traduisaient la fureur et l'excitation qui le possédait , l'enfant crut être en présence d'un véritable loup-garou qui allait sans doute le dévorer et il se mit à crier - « un monstre , c'est un loup-garou , un monstre qui va me bouffer , au secourssss............ »
Il sentit sa rage lui monter au visage, toutes ces années où on l'avait traité de monstre , où les gens l'avaient regardés avec dégoût quand il se promenait dans son scaphandre anti-UV avec sa mère ,dans la rue, toutes ces choses qu'il n'avait jamais pu faire et qu'il ne pourrait jamais faire , toutes ces injustices se cristallisaient en la personne de cet enfant et il voulait le détruire , lui faire mal , le dévorer s'il le fallait , il s'approcha de l'enfant qui était paralysé par la peur contre son arbre et il abattit la lampe contre son crâne , une fois , deux fois , trois fois puis encore et encore beaucoup d'autres fois ! Il continuait à frapper explosant de rage , des larmes de colère causés par tant d'années de frustration lui coulant des yeux , l'enfant ne bougeai plus quand il arrêta ! Il reposai au pied de l'arbre , le crâne défoncé , le visage méconnaissable . Il en avait effacé toute expression , ne laissant qu'un amas de chair mêlé d'un liquide grisâtre et d'une bouillie sanguinolente parsemée de débris d'os à la place du jeune et doux visage que cet enfant arborait quelques minutes auparavant ! Il tomba à genoux et éclata en sanglots à son tour !! il se sentit seul mais un certain poids avait disparu , il ne comprenait pas lequel et pourquoi mais après avoir pleuré toutes les larmes de son corps il se sentit bien et s'endormit à côté du cadavre de son nouvel ami !Il se réveilla un peu avant le lever du jour , creusa un trou et y jeta le corps de l'Enfant , il referma le tout , y posa deux branches formant une croix et s'en alla !Il revint presque tout les jours pour parler à son ami , pendant de très longues années puis il décida de se faire de nouveaux amis , histoire de tenir compagnie à l'Enfant !!!!

Julien était de plus en plus mal , il tombait dans les pommes, se réveillait , geignait , vomissait et retombait , inerte dans la flaque formée par ses vomissures, son urine et ses sels ! L'Homme se régalait de ce spectacle derrière son moniteur ; pas par méchanceté ou par sadisme mais parce que le spectacle d'un jeune homme luttant contre la mort l'excitait par dessus tout ! Les odeurs , les fluides corporels et autres plaies purulentes ne le dégoûtait absolument pas , il faisait abstraction de tout cela , lui ne voyait que le combat qu'un homme menait pour rester debout devant l'adversité . Ce combat serait celui de sa vie, le plus grand et le plus dur , Il l'enviait ! Lui n'avait jamais trouvé d'adversaire à sa taille ! Il saurait le rendre plus fort et toute cette épreuve les rapprocheraient Il en était sûr !! Ce serait grâce à Lui qu'il se transformerai et deviendrai son semblable , son seul ami un véritable , lui ….et pour la vie !Il décida de donner un petit coup de pouce au destin en lui administrant des médicaments pour faire tomber la fièvre ! Il y était peut-être allé un peu fort après tout et il avait surtout envie de discuter avec lui, de connaître ses impressions, il en avait marre de parler à ses stupides chiens qui ne pensaient qu'à se nourrir ou à copuler ! Il partit chercher du matériel pour le soigner mais sans pour autant l'empêcher de souffrir car la souffrance était nécessaire pour se transformer , selon lui !
il ramena un antipyrétique pour faire tomber la fièvre mais juste une demie dose pour ne pas trop lui faciliter la tâche ainsi qu'un antibiotique contre une infection quasi-certaine et des bandages accompagnées de tulle gras pour faire un pansement plus propre que le précédent l'avait été ! Il n'avait jamais fait çà auparavant , pour personne !! il s'arrêta à mi-chemin de la cellule et hésita une seconde , fallait-il qu'il le fasse ?? allait-il le regretter ? « NON... » dit-il à haute voix «.... je ne changerais pas d'avis , je sais ce qui est bon pour moi , je le sais …..mieux que quiconque ! »
Il repartit sans s'arrêter jusqu'à la cellule, s'agenouilla prés de julien, lui fit avaler les comprimés nécessaires à son réveil et lui fit un pansement digne d'un hôpital de campagne !après lui avoir nettoyé le visage Il le fit boire de l'eau par petites gorgées afin de ne pas l'étouffer et pour qu'il ne se déshydrate pas à cause de sa brûlure. Il s'en alla après l'avoir couché sur le matelas de mousse alors qu'il était encore inconscient.

Pendant une dizaine de jours , l'Homme s'occupa de son « hôte », Il changea son pansement, nettoya ses blessures et le nourrit ! Julien émergea à de rares occasions où il prit l'Homme pour son père , d'autres fois pour sa mère ou sa petite amie ; En effet la fièvre l'avait rongé pendant une semaine puis s'était estompé de jour en jour pour enfin le laisser clair et conscient du lieu où il se trouvait et de sa condition de prisonnier blessé à son réveil.
Physiquement il allait beaucoup mieux même si son état était celui d'un homme amputé d'un membre avec le visage parsemé de cicatrices à peine refermés. Il pouvait se lever , marcher , parler mais surtout réfléchir, ce qu'il faisait le plus clair de son temps ; mais mentalement il avait pris un sacré coup de vieux. Il avait du mal à accepter l'absence de sa main ce qui était plutôt normal mais il savait qu'il ne pouvait pas se laisser aller , tout abandonner ! Il y avait des moments où il était sûr de mourir dans cette cellule puante puis d'autres où le combat qu'il avait à mener pour sa liberté et sa conclusion positive ne faisait aucun doute possible !!!! finalement, pensait-il , peut-être que cette épreuve, quelque part, au tréfond de son âme, l'avait rendu plus fort ?!...... mais la plupart du temps la peur de sombrer dans la folie le tenait éveillé !! Ces multiples changements d'humeur ou d'états psychiques le fatiguaient beaucoup mais ce qui le faisait tenir par dessus tout c'était le fait qu'il était persuadé que des gens le cherchaient , quelque part......quelqu'un devait bien se demander où il était !!!! ...mais personne ne venait et au bout de quelques jours il comprit qu'il fallait qu'il ne compte que sur lui pour s'en sortir !!! à l'extérieur il n'entendait jamais de bruits de voitures ou d'autres sons qui auraient pu lui redonner un peu d'espoir quant à la présence même lointaine d'humains aux alentours de sa prison .Ils devaient être très isolés, dans une forêt ou dans des montagnes supposait-il !!!! Il ne savait pas combien de temps avait duré son voyage dans le coffre de la voiture , s'il avait été drogué ou non durant tout le trajet ou s'ils étaient juste à coté de l'endroit où il avait fait du stop ! Ils pouvaient donc encore se trouver en Aveyron ou peut-être beaucoup plus loin que çà !!!!

Les premiers jours après son grand réveil l'Homme passa le voir deux fois par jour pour lui apporter son repas et des calmants pour la douleur mais Il n'engagea jamais la conversation. Julien pensait que l'Homme attendait que ce soit lui qui commence à communiquer, lui laissant le temps de se remettre de ses récents traumatismes . L'intérêt qu'Il lui portait était un mystère pour Julien ! Il pouvait être violent et sadique un jour puis doux et attentionné le lendemain !! cela avait pour effet de complétement le déstabiliser !
Une fois par jour l'Homme venait chercher ses chiens pour les sortir ce qui faisait du bien à Julien car il pouvait mieux réfléchir à une possible évasion sans entendre les gémissements, grognements ou mastications de ces monstruosités contre-natures.
Un matin , après avoir ingurgité le petit déjeuner frugale qui lui était « gentiment » offert , il sut ce qu'il devait faire pour sortir de ce cauchemar. Il fallait qu'il rentre dans la tête de ce malade et qu'il endorme sa méfiance même si ça devait prendre un long moment, c'était sa seule chance de s'en sortir !!! Il allait devoir sympathiser avec ce détraqué même si la seule image de lui devenant « ami » avec cette chose le dégoûtait par dessus tout !I allait devoir faire ça avec finesse car l'Homme n'avait pas l'air d'être un idiot , au contraire ! Si Il sentait la moindre supercherie Il le réduirait en morceau tel un misérable insecte entre ses doigts gantés de cuir noir !!!!!

L'heure sur son radio-réveil indiquait 10h36, il devait donc faire jour mais vu que ses fenêtres étaient condamnées il ne pouvait se fier qu'à son réveil pour savoir quel moment de la journée il était !!! Il avait la flemme de remettre cette satanée combinaison anti-UV pour aller nourrir son invité puis Il devait traverser la moitié de sa propriété à pied car le terrain était trop accidenté pour qu'il puisse y aller avec sa voiture. Cette tenue , heureusement, était extrêmement légère , il l'avait acheté dans une entreprise anglaise de technologie spatiale nommée ESA qui utilise ses connaissances pour aider les malades atteint d'hypersensibilité solaire et qui propose donc des tenues composées d'une cagoule en tissu léger, d'une visière transparente qui protège entièrement le visage et d'une combinaison qui couvre le reste du corps. Il l'appréciait beaucoup vu que celle qu'il avait porté étant petit s'apparentait plutôt à un scaphandrier.
Il mit donc sa combinaison et sortit au grand jour .Il aimait cette demi-heure de marche quotidienne sous le soleil comme un aveugle apprécierait d'être borgne
Arrivé dans le bâtiment qui lui servait de prison il entra dans le vestibule, enleva sa combinaison et et scruta fébrilement les moniteurs pour voir ce que faisait son invité. Julien faisait les cent pas , longeant les quatre murs qui l'entourait ! Il avait l'air totalement pris par ses pensées ce qui dérouta son unique spectateur qui l'avait trouvé plus calme les jours précédents! Il était temps d'aller le voir pour jauger l'homme qu'il était devenu depuis leur sanglant face à face .

Cela faisait une bonne demi-heure que julien tournait comme un lion en cage, il espérait que l'Homme le regarde sur son moniteur, qu'il se pose des questions car Julien était resté léthargique depuis quelques jours, il avait fixé le mur pendant des heure entières , repassant sans cesse le film de ces dernières semaines, les plus éprouvantes de sa courte vie et il avait décidé de passer à l'action sans avoir un plan bien défini mais il savait quel chemin prendre pour arriver à ses fins et il irait jusqu'au bout cette fois quitte à y laisser sa peau !
La porte située à l'extrémité gauche du couloir s'ouvrit avec force , Il arrivait enfin ! Julien ne put s'empêcher d'esquisser un sourire de satisfaction qu'il stoppa net ! Il s'assit sur le matelas et se tourna vers la porte de la cellule , attendant l'Homme avec impatience.
- « Alors …...vas tu te mettre enfin à parler ? »
Il se tenait debout , une main agrippant un des barreaux de la porte !Il avait ses lunettes à verres fumés et les cheveux noués en catogan qui lui tombaient sur la nuque !Julien avait l'impression que son visage était encore plus blanc que les autres fois !I attendit quelques secondes avant de lui répondre :
– « j'ai besoin de respirer , j'en peux plus de cette puanteur , ch'uis pas un putain de troglodyte moi !la lumière du jour me manque ... »
l'Homme ouvrit la bouche mais aucun son ne sortit et pour la première fois il enleva ses lunettes tout en fixant Julien d'un air triste !
– « Je comprends ...il faut que je réfléchisse et au fait j'ai fouillé dans ton sac pour trouver tes papiers d'identité mais il n'y avait rien à part quelques fringues sales et un paquet de tabac à rouler ...comment tu t'appelles? Je ne connais même pas ton nom et je ne t'ai pas dit le mien non plus ..je pense que c'est le bon moment pour une présentation , nan ? »
Julien ne s'attendait pas à ce genre de demande de sa part et la surprise pouvait se lire sur son visage , la situation lui semblait irréelle , lui , enfermé et meurtri , puant la mort à des kilomètres et ce colosse psychopathe complétement à côté de ses pompes qui font ami-ami , ça le dépassait mais il fallait qu'il joue le jeu et qu'il soit persuasif , ce serait le plus grand rôle de sa vie , il le savait !Il se leva , fit quelques pas vers l'Homme en le fixant droit dans les yeux !
– « Je m'apelle Julien. …......Julien Latourre exactement ! Et vous c'est quoi vot' nom ? »
L'Homme sembla hésiter quelques secondes à l'attitude à adopter, cela sembla durer une éternité pour Julien et il pouvait sentir son coeur battre la chamade tant tout se jouait maintenant, puis l'Homme répondit avec chaleur - « Mon prénom est Stanislas......et mon nom de famille ne te servira à rien donc ça sera Stanislas tout court...et tu peux me tutoyer si tu veux ! »
– « okay, c'est cool , pas de soucis Stan , je peux t'appeler Stan ? »
– « …..euhhhh oui tu peux , on ne m'a jamais appelé comme çà ….mmais ça me va ! »
Julien avait tapé dans le mille et avait franchi une étape mais il lui restait du chemin à faire !!
– « Est-ce que tu veux ton tabac , petit ? Je te l'ai apporté car je me suis dit que ça devait te manquer..........ais-je eu tort ? »
– « Nan nan v-vous euhhh tu as bien fait , ça commençait à me manquer ! »
– « je t'ai ramené des feuilles à rouler et un briquet mais j'hésite à te le donner …, puis-je te faire confiance ou dois-je m'attendre à ce que tu brûles tout le bâtiment ? »
– « tu peux me faire confiance , et je sais que de toute façon tu me laisserais cramer avec et je tiens à la vie , vraiment !!! »
Les regards qu'ils s'échangeaient étaient très intenses , chacun essayant de sonder l'autre !
– « Je peux te poser une question stan ? »
– « mmmm....tu peux !!..........vas-y demande moi !! »
– « je ne suis pas le premier à être passé par là , nan ??......que sont devenus les autres ? »
L'Homme recula d'un pas et pris un air contrarié. Julien regretta instantanément cette question,peut-être avait-il été trop loin pour un premier échange......
– « mmoui tu n'es pas le premier je te l'accorde mais ils ne sont pas importants......tu ne devrais pas te soucier d'eux mais plutôt de toi mon ami !!! et cela ne tiens qu'à toi de ne pas les rejoindre !!! tu saisis ?? »
– « o-o-oui Stan je saisis et je ne vais pas te décevoir , j-j'ai compris la leçon, vraiment....je l'ai tés bien retenue ! »répondit-il en soulevant son bras gauche et en fixant son moignon d'un air triste !
L'Homme croisa les bras tout en dévisageant Julien et en le jaugeant des pieds à la tête puis il éclata d'un rire rauque - « AH AHAHAHAH AHA tu verrais ta face Julien , c'est vraiment tordant ,tu sues à grosses gouttes et tu es blanc comme un linge , j'aime çà !! au moins je ne te suis pas indifférent !! »
C'était la première fois qu'il entendait son nom de la bouche de ce monstre et il n'aimait vraiment pas ça !!!Stan avait raison , il transpirait énormément et sa main tremblait comme une feuille mais ce n'était pas grave car cela renforçait son image de bête traquée et inoffensive et c'était mieux ainsi.
Le fait de l'appeler Stan le troublait un peu car cela supposait quIl était humain et pour le moment Julien le prenait plutôt pour un monstre qui n'avait rien d'humain et encore il savait qu'il n'avait pas vu grand chose de sa cruauté et il espérait ne jamais la voir !
Il s'assit et entreprit de se rouler une cigarette quand Stan lui lança :
– « Je vais aller te chercher à boire et à manger et nous parlerons de ton éventuelle sortie à l'extérieur afin que tu puisses prendre l'air !......peut-être vais-je me laisser convaincre....alors sois sage Julien ! Ne t'amuses pas avec ce briquet ou je te ferais vivre l'enfer et la petite punition de la dernière fois te sembleras très douce , sur ce je te dis à tout à l'heure et au fait je doute que tu puisses te rouler une cigarette avec une seule main....je t'en ai roulé quelques une , elles sont dans le paquet hé hé hé hé !!! »
Julien se laissa tomber à genoux et sentit les larmes lui monter ! Ne pas chialer ,je dois pas chialer sois fort putain de merde , sois fort !!!il la sentait encore sa main , le membre fantôme ou un truc du genre.....Il allait se rouler une clope comme si de rien n'était , c'était du tragi-comique, il ne savait pas s'il devait en pleurer ou en rire puis il ravala ses larmes et alluma une cigarette en se jurant de lui écraser toute une cartouche de clope sur la tronche dès qu'il le pourrait !!!!!

C'était un bon début , il en était sûr ! Tout en douceur, sans se presser ! Il avait très peur de lui mais ça allait lui servir pour endormir sa méfiance , il fallait juste qu'il sois patient.......
Il attendit une bonne demi-heure puis Il arriva avec une chaise pliante sous le bras ainsi qu'un sac plastique assez volumineux.
– « Voilà le repas Julien et je vais me joindre à toi si ça ne te dérange pas !!! »
– « Non bien sûr ! Faites comme chez vous !! »
– « hé ben tu fais même de l'humour , j'aime bien mais je vais rester dans le couloir , j'ai ramené ma chaise comme tu peux le voir et j'ai une petite table à coté qui fera l'affaire , tiens prends et déguste !!! »
Stanislas ouvrit le sac plastique et en sortit deux tupperwares , il en posa une à ses pieds et tendit l'autre à Julien.
– « tu trouveras une fourchette et un couteau en plastique dans la boîte ainsi que ma spécialité maison , du riz accompagné d'une sauce au curry et de boulettes de viandes , bon appétit et sois franc , je ne t'en voudrais pas si tu n'aimes pas !! »
Julien prit la boîte et la pivota pour qu'elle passe à travers des barreaux, il s'accroupit par terre et l'ouvrit , une fumée assez agréable s'en échappa. Il prit la fourchette et allait commencer à manger quand son bras s'arrêta net à mi-chemin ! Son regard allait de la boite à Stanislas qui l'observait avec un grand sourire !
– « hé bien Julien tu ne me fais pas confiance ?? tu te demandes peut-être ce que j'ai pu mettre dedans , n'est-ce pas ?..... »
Julien restait la bouche ouverte ne sachant que faire, manger ou lui jeter à la gueule , puis il reposa la fourchette et la boîte au sol en regardant Stan droit dans les yeux . Ils étaient gris argenté et froid comme la lame d'un couteau !
– « Je vous attend pour manger , ca s'rait pas poli du tout , non ? »
– « comme tu as été bien élevé , c'est vraiment intéressant ! Mais par contre si tu voulais voir si j'allais manger la même chose que toi c'est raté car j'ai une santé assez fragile et j'ai un régime bien précis à respecter vois-tu ? Allons julien fais moi confiance , pourquoi je voudrais t 'empoisonner ou te droguer , franchement ? J'aime ta compagnie et c'est la premiére fois en deux semaines que l'on peut se parler , et de plus ça fait très longtemps que je n'ai mangé avec quelqu'un ,.........allez mange ça va refroidir !»
Stan déplia sa chaise, alla chercher une table au bout du couloir , elle aussi pliante et s'installa face à la porte de la cellule , il prit l'autre boîte qui était un peu moins grosse et l'ouvrit , aucune fumée ne s'en échappait , Il renversa son contenu sur la table en vrac ! Julien se souleva à peine pour voir ce que c'était et il n'en crut pas ses yeux !
– « mais c'est , c'est de la viande crue ? »
– « en effet julien c'en est !! de la bonne viande bien crue comme je l'aime et surtout comme j'en ai besoin !!! »
– « mais m-m-mais pourquoi ? Vous pouvez pas bouffer d'la viande cuite comme tout le monde ? Et en plus ça baigne dans le sang !! c'est ...c' est dégueulasse !! »
- « Mange , et t'occupes pas de mon repas , « bouffe » comme tu dis avec tant de classe avant que je ne change d'avis !!! »
Stan pris un gros bout de viande saignant entre ses doigts et l'enfourna avec appétit ! Il poussait des grognements de satisfaction à chaque bouchée ingurgitée ce qui eut le don de couper l'appétit de Julien mais il se força à manger sa pitance car il fallait qu'il gagne la confiance de ce taré et donc qu'il lui montre qu'il lui faisait confiance également même si c'était la dernière chose qu'il pensait pouvoir faire !
– « Je ne suis pas un monstre Julien !!tu..... n'as tu jamais entendu parlé d'anémie ? »
– Julien lui répondit entre deux bouchées - « heu non , enfin je crois pas même si j'ai déjà entendu ce mot quelque part , j-je sais plus trop en fait ! »
– « c'est un peu compliqué mais on en rediscutera plus tard , je t'expliquerai peut-être,un de ces jours et tu comprendras beaucoup de choses sur moi ! »
Julien finit son plat assez vite en espérant qu'il n'allait pas s'écrouler complétement drogué et que Stan n'allait pas le violer,le dévorer ou quelque chose de ce genre ! Stan mastiqua son dernier morceau de chair et fit signe à julien de lui rendre la boîte vide ,il la récupéra , remballa tout dans son sac en plastique avant de replier sa chaise et se tourna vers Julien :
– « voilà ce que je te propose cher ami , tu n'as qu'à rester là , digérer en fumant une clope pendant que moi je retourne dans mes quartiers faire deux trois choses et après je t'emmènerai prendre l'air et te faire visiter les environs , ça te va ? »
– « euhh oui ça me va ! J'en ai vraiment besoin Stan, j'en peux plus de rester là il faut que je vois le jour , même si c'est pas longtemps , c'est pas grave.....et surtout ne t'inquiétes pas je serais sage , vraiment !!! »
– « Je sais julien , je sais !!!je ne m'en fais pas ! Et n'oublie pas que d'autres ont été à ta place et ont nécessairement eut les mêmes idées ou les mêmes espoirs que toi alors ne me prends pas pour un con !!!à tout à l'heure ….... »

Julien se coucha sur le matelas en fumant une cigarette soigneusement roulée par Stan le monstre. Il ne savait pas comment prendre la dernière phrase lancée par Stan, avait-il compris son petit manège ou était-ce juste un avertissement lancée au hasard ? Dans tout les cas il fallait qu'il soit prudent , Stan n'était pas idiot et comme il l'avait précédemment dit il n'en était pas son premier prisonnier ! La curiosité de Julien se fit encore plus grande , combien Stan avait-il séquestré d'hommes avant lui ? Et en avait-il relâché ? Non il ne le pensait pas ! Combien de temps avaient-ils tenus avant d'être éliminés ? Stan devait avoir à peu prés trente-cinq ans et s'il avait commencé à enlever et assassiner des gens à partir de ses vingt et quelques années , cela faisait quinze années qu'il tuait en toute impunité !! comment cela pouvait il-être possible sans que personne ne s'en rende compte ?
Plus Julien y pensait et plus cela lui semblait absurde !Peut-être que tout n'était que mensonge et que ce n'était que son premier kidnapping ...Il l'espérait de tout son être car le manque d'expérience de Stan pourrait lui être bénéfique au final .Julien retournait mille et une questions dans sa tête quand la porte s'ouvrit et que Stan , habillé en espèce de cosmonaute , entra dans le couloir et agita une laisse d'où pendait à son extrémité un collier étrangleur !
– « allez mon petit c'est l'heure de la promenade !!et au moins avec ceci tu ne me fausseras pas compagnie à la moindre occasion !!! »
Sa voix était un peu étouffée à cause de la visière qu'il portait sur son visage , il était encore plus effrayant avec cette combinaison entièrement noire ! Julien n'avait jamais vu çà , il se demandait si Stan ressemblait plus à un ninja pour la combinaison toute noire qui lui recouvrait tout le corps ainsi que les mains ou à un médecin légiste qui utilisent les mêmes genres de visières pour se protéger des projections de sang, d'os ou de matières organiques quand ils pratiquent une autopsie.
Julien resta bouche bée devant Stan , tout d'abord pour son look d'enfer et ensuite pour la laisse et le collier qui se balançait devant ses yeux ! Il pouvait voir son sourire carnassier à travers sa visière légèrement teintée de noir.
– « C'est quoi cette merde , ch'uis pas un putain de clebs bordel !! z'avez pas une corde ou chai pas moi , une paire de menottes ? »
– Et puis quoi encore ,, tu voudras peut-être que je te tienne l'asticot qui te sert de bite aussi ?et puis avec ton moignon ca risque pas de très bien marcher , ça sera la laisse et le collier sinon pas de sortie à l 'extérieur, compris ? et puis ça marche très bien pour mes chiens pourquoi ça marcherait pas pour toi , hein ? Allez lève toi et rapproche toi que je te mette ton joli collier !! »
Julien hésita quelques secondes puis se leva préférant une humiliation de plus que de rester dans cette pièce qui puait tant la mort. Il décida de ne pas lui poser de questions sur son accoutrement, pour le moment !
– « Je suppose que tu connais la particularité de cette petite merveille , non ? On le nomme collier étrangleur car il est hérissé de pointes dirigées vers l'intérieur du collier c'est à dire sur ton cou et que si tu tires sur la laisse ils s'enfoncent violemment dans tes chairs et de plus normalement ces pointes ont un bout plat pour ne pas infliger de blessures trop graves à l'animal mais moi je les ai taillés en vraies pointes bien aiguisées !!! Je pense que ce n'est pas la peine de te préciser que cela peut-être mortel !! es-tu fin prêt mon ami ?? »
Julien fixait le collier avec noirceur , la colère et la déception bouillant en lui mais il fit tout son possible pour que cela ne se voit pas puis il répondit d'un mouvement affirmatif de la tête.
– « On peut y aller Stan ,.......... l'extérieur n'attend plus que............ nous !! »s'exclama-t-il en peinant pour se lever.
Il était encore très faible malgré le traitement que lui faisait prendre Stan et il avait du mal à placer un pied devant l'autre . Stan lui enfila le collier en prenant soin de ne pas le blesser inutilement et le fit passer devant lui , il s'était muni d'une matraque électrique et il lui suffisait de presser une petite gâchette placée au niveau du manche pour générer un courant électrique très puissant. Arrivé à la porte , au fond du couloir il sortit un petit boîtier de sa poche et appuya sur le seul bouton qui s'y trouvait , un son métallique et strident s'échappa de la porte et elle s'ouvrit. Julien sentait son coeur battre comme s'il avait piqué un sprint , cela faisait presque un mois qu'il n'était pas sortit de son cachot et seule la lumière du jour lui importait à ce moment bien précis , un petit courant d'air froid sur sa peau , putain qu'est-ce qu'il donnerait pour le sentir l'effleurer.
Stan le poussa vers l'autre côté de la porte à l'aide de sa matraque, en entrant , sur sa droite se trouvait une chaise de bureau situé face à trois moniteurs éteints , il jeta un bref coup d'oeil sur sa gauche, où trônait une armoire métallique verte pâle,une des portes était entrouverte et on pouvait y voir des vêtements accrochés à des cintres, Il reconnût le blouson de Stan ; face à lui se trouvait une lourde porte avec une table à chaque extrémité , sur celle de gauche étaient éparpillé une multitude de médicaments, de gélules de toutes les couleurs , d' ampoules et de seringues neuves et usagées, sur celle de droite se trouvait un tas impressionnant de clés, porte-clés, portefeuilles, sacs à mains, le tout recouvert d'une couche de poussière vieille comme le monde !Stan le poussa vers la porte en lui demandant s'il était vraiment pressé de sortir vu le temps qu'il prenait à se diriger vers la sortie !!
– « je suis faible et j'ai le souffle court, tu devrais le comprendre vu comment t'as l'air de t'y connaître en médecine !!! »
– « je touche ma bosse , en effet ! Mais je ne suis qu'un néophyte en la matière, et c'est par la force des choses...….... !! allez avance !!»
Il avança jusqu'à la porte et attendit le fameux son métallique qui lui ouvrirait la porte vers la lumière !!!Il savait qu'il ne pourrait pas s'échapper cette fois ci mais il s'en foutait , pour l'instant il voulait juste voir où il se trouvait, si il était toujours sur notre belle planète Terre ou quelque part en enfer !!!
à peine après avoir mis un pied dehors, un grand flash jaune orangé lui transperça le cerveau, il ferma les yeux en attendant de s'y habituer puis Il sentit le soleil lui chauffer la peau comme jamais auparavant, la sensation était incroyable. Stan l'observai avec envie et curiosité, Julien avait l'air d'un pauvre animal blessé au bout de sa laisse , le dos vouté , les yeux fermés, amaigri et affaibli par la captivité et ses blessures. Pendant quelques secondes Stan eut pitié de lui mais cela ne dura pas, il avait maintes et maintes fois observé de jeunes garçons et de jeunes filles dans cette situation et ils l'avaient toujours déçus par leur incapacité à se battre ou leur absence de volonté. La plupart se laissaient dominer et devenaient de véritables esclaves , ils s'avilissaient et ça le dégoûtait au plus haut point. Julien était différent, il le sentait et ça l'excitait comme un dingue. Il espérait qu'il tiendrait longtemps pour qu'il puisse lui faire voir le cimetière des lâches et des sous-hommes comme il le nommait lui-même. Il connaissait le nombre exact des occupants, il se rappelait chaque nom et chaque épreuve qu'il leur avait fait subir ; certains avaient presque réussis, d'autres étaient éliminés dés le deuxième jour, quelques uns s'étaient eux-mêmes donné la mort puis un nombre très limité s'étaient battus jusqu'à leur dernier souffle, ceux-là Stan les respectaient et ils avaient eut droit à une place spéciale séparée des autres dans le cimetière.
Un mouvement au bout de la laisse tira Stan de ses pensées, Julien vacillait sur ses jambes. Stan se rapprocha et le fit asseoir à même le sol.
- « On va rester quelques minutes ici le temps que tu t'habitues à la lumière du jour et que tu puisses y voir quelque chose !tiens je t'ai pris une bouteille d'eau afin que tu te réhydrates, tu fais peine à voir Julien !! »
Il lui tendit une petite bouteille d'eau que Julien attrapa et but aussitôt , d'un trait.
- « J'espère que tu vas pouvoir marcher ,............... t'en sens tu capable ? »
Julien redressa la tête d'entre ses jambes et entrouvrit un oeil tout en lui répondant :
– « ça va aller........me fais pas chier , j'vais m'lever! »
Stan aimait l'entendre parler ainsi, cela l'excitait , lui montrait qu'il n'avait pas affaire à un mollusque.
Julien commençait à ouvrir les yeux , petit à petit, un oeil après l'autre. Au début sa vision était trouble il n'aperçut que la silhouette de Stan, le contour du bâtiment qu'ils venaient de quitter puis deux, trois arbres face à lui ainsi qu'un amas de couleur grise de ce qui semblait être un bloc de ciment sur sa droite. Il se frotta les yeux et les ouvrit en grand , de petites étoiles virevoltaient et dansaient face à lui, les formes imprimées sur son iris se mélangeaient et ressemblaient à un feu d'artifice figé dans le temps."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Black Widow
Nécrophile en rut
Nécrophile en rut
avatar

Messages : 144
Date d'inscription : 06/03/2012
Age : 23

MessageSujet: Re: ma nouvelle pas finie -PORPHYRIE-   Mer 15 Aoû - 10:27

Porphyr Petrovitch... Huuum, ok.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
korzéam'
Embaumeur sous aphrodisiaque
Embaumeur sous aphrodisiaque
avatar

Messages : 92
Date d'inscription : 22/07/2012
Age : 40
Localisation : mirandol-bourgnounac (81)

MessageSujet: Re: ma nouvelle pas finie -PORPHYRIE-   Mer 15 Aoû - 13:34

on apelle la porphyrie la maladie du vampire !! on pense que le mythe du vampire vient de cette maladie dont souffrait aussi Vlad l'empaleur ou le comte draculllaaaaa !!!

La porphyrie est une affection caractérisée par la présence, dans l'organisme, de quantités massives de porphyrines, molécules précurseurs de l'hème (partie non-protéique de l'hémoglobine). Elle est provoquée par un trouble du métabolisme des dérivés pyrroliques. Le signe commun des porphyries est la présence de porphyrines dans l'urine (porphyrinurie) et dans les fèces.
Les porphyries aiguës se manifestent par des douleurs abdominales (« colites »), par des troubles nerveux et psychiques, et peuvent aboutir à des troubles bulbaires graves. Les accès sont intermittents et améliorés par l'administration de vitamine B3 (nicotinamide).
Deux grands types de porphyrie sont diagnostiqués : les porphyries induites par des intoxications (métaux lourds), réversibles si l'intoxication n'a pas concerné le fœtus, l'embryon ou le jeune enfant ; et les porphyries congénitales, qui constituent des maladies essentielles et peuvent, dans une certaine mesure, être soignées. La porphyrie chronique, congénitale ou maladie de Günther, se manifeste dès l'enfance et persiste à l'état adulte sous forme d'éruptions cutanées bulbeuses sur les régions du corps exposées au soleil ; elles s'accompagnent souvent de lésions dystrophiques diverses. La porphyrie cutanée ressemble à la précédente, mais ne s'accompagne pas de dystrophies, et peut apparaître à l'âge adulte.

pale pale pale pale pale



J'ai une amie qui a cette maladie mais elle c'est assez minime elle mange beaucoup de viande crue , elle est trés blanche de peau et elle supporte très mal le soleil ! mais il y a bcp plus de symptômes qui différent selon la gravité et les individus !!!!!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
korzéam'
Embaumeur sous aphrodisiaque
Embaumeur sous aphrodisiaque
avatar

Messages : 92
Date d'inscription : 22/07/2012
Age : 40
Localisation : mirandol-bourgnounac (81)

MessageSujet: Re: ma nouvelle pas finie -PORPHYRIE-   Mer 15 Aoû - 13:38

Joli petit caca des bois a écrit:
Porphyr Petrovitch... Huuum, ok.

CRIMES ET CHATIMENTS !!!!!!hé hé si il est physiquement vampirique ca expliquerait ce nom !!!!! clown clown
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
korzéam'
Embaumeur sous aphrodisiaque
Embaumeur sous aphrodisiaque
avatar

Messages : 92
Date d'inscription : 22/07/2012
Age : 40
Localisation : mirandol-bourgnounac (81)

MessageSujet: Re: ma nouvelle pas finie -PORPHYRIE-   Mer 22 Aoû - 13:32

bbouhouuuuuuuuu Crying or Very sad Crying or Very sad Crying or Very sad personne ne la lis !!! sneuff snifff Sad Sad Sad !!!!

chui peutétre un poil trop pressé je l'avoue !!!!! bounce bounce bounce
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Black Widow
Nécrophile en rut
Nécrophile en rut
avatar

Messages : 144
Date d'inscription : 06/03/2012
Age : 23

MessageSujet: Re: ma nouvelle pas finie -PORPHYRIE-   Mer 22 Aoû - 17:15

korzéam' a écrit:
Joli petit caca des bois a écrit:
Porphyr Petrovitch... Huuum, ok.

CRIMES ET CHATIMENTS !!!!!!hé hé si il est physiquement vampirique ca expliquerait ce nom !!!!! clown clown

Hhéé, bien vu mec. Wink

Sinon pas mal, je ne connaissais pas ces trucs. C'est cool!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
lampadaire
Nécrophile en rut
Nécrophile en rut
avatar

Messages : 186
Date d'inscription : 18/08/2012

MessageSujet: Re: ma nouvelle pas finie -PORPHYRIE-   Mer 22 Aoû - 18:19

korzéam' a écrit:
bbouhouuuuuuuuu Crying or Very sad Crying or Very sad Crying or Very sad personne ne la lis !!! sneuff snifff Sad Sad Sad !!!!

chui peutétre un poil trop pressé je l'avoue !!!!! bounce bounce bounce

Le soucis c'est surtout qu'un fofo n'est pas fait pour ça surtout celui ci. Lire un pavé en rouge sur noir ... ya mieux.

Par contre comme toute nouvelle je serais heureux de le lire si par exemple tu la met en fichier .TXT ou . DOCX et que tu fille un liens pour le télécharger .
Puis te dire que des gens DL ton histoire que tu a bien mise en page et l'impriment sur papier pour la lire c'est plus gratifiant non ? Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
korzéam'
Embaumeur sous aphrodisiaque
Embaumeur sous aphrodisiaque
avatar

Messages : 92
Date d'inscription : 22/07/2012
Age : 40
Localisation : mirandol-bourgnounac (81)

MessageSujet: Re: ma nouvelle pas finie -PORPHYRIE-   Jeu 23 Aoû - 0:53

[quote="lampadaire"]
korzéam' a écrit:
bbouhouuuuuuuuu Crying or Very sad Crying or Very sad Crying or Very sad personne ne la lis !!! sneuff snifff Sad Sad Sad !!!!

chui peutétre un poil trop pressé je l'avoue !!!!! bounce bounce bounce

Le soucis c'est surtout qu'un fofo n'est pas fait pour ça surtout celui ci. Lire un pavé en rouge sur noir ... ya mieux.

bah cé pas la section littérature /écrits ???? scratch scratch moi jtrouve k'elle a sa place ici !!! ce forum traite des arts et des déviances macabres finalement 7éùe art , littérature un peu moins mais elle a sa place !!! sinon chui tout a fait daccord avec toi ca serait trés gratifiant ke lon me lise sur papier ! je vai essayer de la foutre sur format TXT. !! bounce bounce bounce tongue


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Black Widow
Nécrophile en rut
Nécrophile en rut
avatar

Messages : 144
Date d'inscription : 06/03/2012
Age : 23

MessageSujet: Re: ma nouvelle pas finie -PORPHYRIE-   Jeu 23 Aoû - 10:18

Non, Word, c'est mieux. Txt ça s'imprime pas.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
korzéam'
Embaumeur sous aphrodisiaque
Embaumeur sous aphrodisiaque
avatar

Messages : 92
Date d'inscription : 22/07/2012
Age : 40
Localisation : mirandol-bourgnounac (81)

MessageSujet: Re: ma nouvelle pas finie -PORPHYRIE-   Jeu 23 Aoû - 10:31

Joli petit caca des bois a écrit:
Non, Word, c'est mieux. Txt ça s'imprime pas.

oki merki ti popo des ouabs Very Happy Very Happy !! ze vais voir çà !!!!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: ma nouvelle pas finie -PORPHYRIE-   

Revenir en haut Aller en bas
 
ma nouvelle pas finie -PORPHYRIE-
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Présentation d'une nouvelle :)
» Déménagement et nouvelle connexion Internet
» Saint Marc et commentaire du jour "Allez dans le monde entier. Proclamez la Bonne Nouvelle à toute la création"
» Nouvelle série : Flash Forward!
» acide folique pour une nouvelle grossesse

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Cinéma Gore et horreur :: Littérature / Texte-
Sauter vers: