Bienvenue sur le forum Sadique-Master Le site officiel est de retour : http://www.sadique-master.com
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion    

Partagez | 
 

 Les billets du sous-sol

Aller en bas 
AuteurMessage
Destrudo
Apprenti sadique
Apprenti sadique
avatar

Messages : 18
Date d'inscription : 29/10/2013
Age : 29

MessageSujet: Les billets du sous-sol   Mer 30 Oct - 20:48

En fait il s'agit de petits billets d'humeur que j'ai pu écrire à l'occasion après m'être confronté à la connerie abyssale de certains de mes contemporains (facebook étant devenu un des principaux pourvoyeurs). Inspiré des Carnets du sous-sol de Dostoïevski (cf. ma signature), j'ai créé une sorte de misanthrope 2.0 à la plume très chargée et qui en joue. Ça soulage à l'occasion !

Premier billet :

"La lumière des étoiles suffisait. A quoi, nulle ne saurait vous le dire, mais elle suffisait. N'est-elle pas splendide cette lumière iridescente ? Cet éclat antédiluvien d'une splendeur quasi immortelle ?

Voilà que je m'exprime comme un badaud crotté féru de poésie grossière. Qu'ils sont irritants ceux-là ! Mais j'avoue aimer leur plume ! Et ce ton ! Cette verve endimanchée de bons sentiments ! Élégie guillerette d'un esprit étroit ! Tout cela m'émoustille à l’excès !

Qui suis-je pour m'en faire le contempteur ? Un pourfendeur de bons mots peut être ? Un fruste défroqué à la bedaine bien rebondie ? Un bouffon flagorneur ?
Peut être un peu de tout ça ! Cela va vous étonner de l'apprendre mais j'aime mon prochain ! Oh oui, je l'aime ! Je chérie son petit air misérable, son regard qui transpire d'un trop plein de vide ! L'ignorance est sa mère ! Le plus amusant c'est qu'il l'ignore ! Mais cette bonne matriarche n'est pas rancunière, elle laisse sur lui un sourire béat. Une telle bonne foi mériterait d'être canonisée !

Mais sitôt couvert d'un crachat bedonnant ce petit oisillon farceur et farcie, prend une mine grave et sérieuse. Ne jamais critiquer l'intelligence d'une personne qui croit en être pourvue ! Enfin si, c'est le meilleur moyen de lui faire vomir ce qu'elle croit être de l'esprit. Son aduste prosodie est à faire froid dans le dos ! Sa colère verbeuse arrive à peine à dépasser le babillage d'un marmot !

Au diable cette morale claironnante qui vous garderait de maugréer ainsi sur votre prochain ! L'altérité et son simiesque atavisme ! Si je puis me traîner dans la fange et bâtir une monstrueuse cataracte de mon insolente médiocrité, ne comptez pas y échapper mes amis !"

Deuxième billet :

"Ce texte ne déroge pas à la règle de l'originalité pompeuse et malodorante. Avec cette touche de mystère et d'emphase obséquieuse qui n'est là que pour couvrir l'inanité du propos. Qu'on se trouve bon écrivain quand il s'agit de ne rien dire ! De ses doigts gourds ce pantin de vaudeville fait montre de sa verve poétique. Endimanché par son verbe malhabile il étale son vocabulaire de bazar dans une mise en scène grotesque. Donneur leçon autant que moralisateur cet esthète claudiquant et gauche autant que méprisant s’épanche et s’éprend de sa plume grossière qu'on entend d'ici glapir sous l'effet de sa logorrhée.

Parangon d'une médiocrité qui ne veut pas rester où elle est et qui, comme l'insecte rampant, n'obéit en réalité qu'à sa nature de nuisible. Voilà donc le destin de l'homme médiocre : rester cloitrer dans sa misère intellectuelle. Nous n'aurons même pas le loisir d'être seul à la fête car la médiocrité ne se donne pas dans la solitude mais bien dans le ballet incessant de la vie humaine. Mais déjà je peux apercevoir mes comparses outrés par ma compagnie. Ne prenez pas peur car rien n'est plus détestable que ces gens qui fuient cette sordide sarabande pour des cieux plus infectes encore. Rester à sa place et maudire l'humanité voilà qui est pour le mieux ! L'homme n'est jamais plus créatif que lorsqu'il maudit. Enfoncez vous dans votre condition si profondément que l'air en devienne irrespirable et vous verrez alors le monde d'un œil neuf. Il ne sera ni meilleur ni moins bon mais différent.

Mais alors que faire dans ce bal funeste où nous dansons tous les yeux rivés sur nos pieds ?
Faites comme moi, restez au bar."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Les billets du sous-sol
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» commande dendrogramme sous R
» extraire sous SAS
» Graphiques sous R?
» Chauffage électrique : sous la fenêtre ou à l'opposé
» La vie des ouvriers d'usine sous Napoléon III

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Cinéma Gore et horreur :: Littérature / Texte-
Sauter vers: